Nuggets

Soirée compliquée pour Bol Bol : le garçon a bien failli ne jamais être appelé… et c’est finalement Denver qui en profite

Bol Bol

La soirée a été longue pour le double Bol.

Source image : Youtube

La soirée d’hier restera à jamais gravée dans les têtes des garçons qui ont entendu leur nom être appelé lors de la Draft, synonyme pour beaucoup de la réalisation d’un rêve de gosse, mais surtout d’une entrée dans la ligue de basket la plus prestigieuse au monde. Bol Bol se souviendra aussi pendant longtemps de cette soirée, mais pas particulièrement en bien. Drafté en 44e position alors qu’il était attendu au minimum en fin de premier tour, le pivot a du trouver la soirée longue, très longue…

Bol Bol n’était pas vraiment passé inaperçu en arrivant au Barclays Center hier soir. Déjà parce qu’on ne peut pas dire qu’avec son physique le bonhomme se fonde particulièrement dans la masse. Du haut de ses 2m18 pour seulement 106 kilos, et avec ses bras et ses jambes interminables, le pivot est le genre de type sur lequel on peut se retourner dans la rue. Surtout quand il pousse la chose au maximum en choisissant pour la cérémonie un pur costume design toile d’araignée, qu’habituellement seul ce bon Donovan Mitchell saurait porter.  Malheureusement, la grande araignée a beau avoir eu pas mal de regards posés sur lui comme le reste de ses copains, il n’a pas vraiment connu la même soirée qu’eux, et est vite tombé aux oubliettes pendant la cérémonie. Annoncé en début de saison Top 5 de cette cuvée 2019, et au moins en fin de premier tour juste au moment de débuter la soirée, cette Draft a viré au cauchemar pour le fils de Manute. Celui qui étonnait tout le monde en début de saison par sa mobilité et sa dextérité alors qu’il fait 6m12 a malheureusement payé les conséquences d’une blessure survenue au début de son année NCAA. Tu as beau impressionner ton monde en te la jouant sniper au gros handle alors que ton physique de grand dadet ne devrait pas te le permettre, les pépins médicaux, ça ne pardonne pas.  C’est le genre d’images qu’on n’aime pas vraiment voir, quand le garçon se retrouve assis tout seul dans la Green Room qui réunissait les prospects les plus attendus, et qui finit par se barrer au début d’un deuxième tour où son nom n’a toujours pas été cité. Pendant la cérémonie le dossier Bol Bol est passé de « point d’interrogation sur le physique » à « dossier médical catastrophique », alors forcément ça refroidit plus d’une franchise. On comprend assez la frustration du bonhomme, et la tronche qu’il a tiré en allant chercher sa casquette du Heat à l’annonce du… 44e choix.

C’est une dégringolade qui fout bien les boules quand tu pouvais tranquillement t’attendre à facilement choper un premier tour. Mais c’est aussi une dégringolade qui fait bien les affaires des Nuggets, qui ont décidé dans la foulée de récupérer le pick de Miami en leur offrant un futur second tour de Draft et un peu de blé. Sur le papier au moins, malgré le risque qui plane autour de Bol Bol, c’est un sacré joli coup opéré par Tim Connelly, quand on sait que les Nuggs ne comptaient pas faire grand chose de leur draft hier soir. Ils n’avaient rien à jouer pendant cette cérémonie et ils se retrouvent avec un type qui était un temps pressenti Top 20. Il y a pire quand même ? On sait que les Nuggets aiment bien prendre les risques que les autres ne veulent pas prendre, en témoigne leur choix de choper Michael Porter Jr. l’année dernière et de le chouchouter cette année pour qu’il revienne fort la saison prochaine. A l’heure où nous écrivons ces lignes, on n’est toujours pas sûr que le pari MPJ portera ses fruits, mais si le garçon se retrouve à être à la hauteur de la hype qui planait autour de lui avant ses soucis de blessure, on pourra dire que Denver a eu un sacré pif. Et pour leur 44e pick hier soir, ça pourrait être aussi du bon pif de la part des Nuggets, ou un sacré coup de Bol… Pardon. Reste à voir maintenant quelle place il occupera au sein du roster de Mike Malone. Dans la peinture, il y a déjà du monde, et même au poste 4 où Bol pourrait éventuellement évoluer, ça se bouscule assez. Mais on se dit quand même que Bol Bol featuring Niko Jokic, ça pourrait vite être très kiffant tant les physiques des bonhommes ne vont pas du tout avec leurs capacités balle en main.  Si ça ne fonctionne pas, l’image aura au moins eu le mérite de nous faire marrer.

Bol Bol a donc connu une soirée vraiment pénible hier soir, et a du revoir ses espérances pas mal à la baisse. Mais on peut se dire qu’avec ce choix des Nuggets de récupérer le pick, c’est finalement une histoire qui finit bien, et qui pourrait révéler de belles surprises. Denver se retrouve avec un sacré espoir alors qu’ils n’avaient rien prévu pour cette Draft, et ça mérite un petit coup de chapeau. Ce bon Bol n’a plus qu’à montrer désormais à toute la Ligue à quel point ils ont eu tort.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top