Wizards

Officiel : Thomas Bryant prolonge aux Wizards pour 25 millions sur 3 ans, chacun ses priorités

Thomas Bryant Washington Wizards

Pour certains c’est KD ou Kawhi, pour d’autres c’est Thomas Bryant.

Source image : Youtube

En pleine période de transition, les Wizards ont sauvé ce qui pouvait l’être en ce début de Free Agency. C’est-à-dire pas grand-chose. Kevin Durant ne rentre pas à la maison mais Thomas Bryant a été prolongé pour trois saisons dans la capitale. Allez, champagne !

Washington n’a toujours pas de GM attitré puisque c’est Tommy Sheppard, le vice-président des opérations basket, qui joue les intérimaires en attendant que quelqu’un soit nommé pour succéder à Ernie Grunfeld. Heureusement, le suppléant fait quand même un minimum le taf en conservant le rayon de soleil de la saison des Wizards. Selon Candace Buckner du Washington Post, Thomas Bryant vient de signer un nouveau contrat de 25 millions de dollars sur trois ans à la Maison Blanche. Pas mal pour un second tour de Draft qui a passé la plus grande majorité de sa saison rookie avec l’équipe de G League des Lakers et qui avait été récupéré gratuitement il y a un an par les Sorciers. Cette fois-ci, un seul petit passage dans la ligue de développement a suffit avant qu’il ne se fasse sa place dans l’effectif de Scott Brooks. Et de quelle manière ! Toto est apparu à 72 reprises cette saison, dont 53 en tant que titulaire au poste de pivot. Profitant du forfait de Dwight Howard à partir de novembre, il s’est ensuite rapidement placé devant Ian Mahinmi dans la rotation malgré un salaire à plus de 15 millions de billets verts annuels pour le Frenchie. Pour sa deuxième année en NBA, il a tourné à 10,5 points et 6,3 rebonds de moyenne en à peine plus de 20 minutes par match. Une bonne moyenne qui pourrait très vite monter si l’on regarde ses stats lors des dix derniers matchs de la saison où il était à 16,5 pions et 10,2 prises par soir.

Malheureusement pour le natif de Rouen et Superman, c’est bien Thomas Bryant qui représente l’avenir du poste 5 à Washington désormais. Particulièrement mobile et volontaire, il n’aura pas de mal à prendre ses deux concurrents directs de vitesse si ces derniers prennent mal ses blagues sur leur temps de jeu à l’entraînement. En même temps il y a de quoi être déçu, car D12 ne pourra plus prendre de cours de boxe avec Bobby Portis qui a filé à New York dans la nuit. Autre départ, Tomas Satoransky débarque à Chicago tandis que Ish Smith arrive en provenance de Detroit. Pas d’énorme chamboulement en soi, mais juste le signe que la Free Agency risque d’être assez morose dans la capitale cet été. La bonne nouvelle, parce qu’il faut bien en trouver une, c’est que Bryant risque encore de se faire plaisir l’année prochaine. Le principal client des caviars de Bradley Beal va pouvoir s’en mettre plein la panse même s’il n’aura pas le privilège de repartir en Europe pour sortir un nouveau game-winner lors d’un NBA Global Game cette année. Plus sérieusement, la campagne 2019-20 des Wizards risque d’être bien triste et le pivot ne sera pas de trop pour redonner un peu d’espoir aux fans courageux qui se déplaceront à la Capital One Arena. Un peu comme cette année finalement, sauf qu’il n’y aura même pas d’ambition le jour de la rentrée cette fois-ci.

A Washington, la stratégie a l’air plutôt claire. Temporiser sans décourager Bradley Beal en promettant à l’arrière des jours meilleurs. Avec une raquette Rui Hachimura – Thomas Bryant, cela pourrait aider à le convaincre. Mais il faudra faire plus rapidement. En commençant par signer un nouveau GM ?

Source texte : The Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top