Blazers

Enes Kanter sera courtisé en juillet : Lakers, Celtics et Blazers sont prêts pour séduire le bûcheron

Enes Kanter

Toujours aussi apprécié, Enes Kanter pourrait changer de maillot cet été. Encore.

Source image : NBA League Pass

Chris Haynes au rapport. Le journaliste de chez Yahoo Sports est intervenu ce mercredi soir avec quelques infos concernant ce bon Enes Kanter. L’intérieur serait dans le viseur de trois franchises en particulier, et pas des petites.

Sacré Nenes. On l’aime bien, on l’adore même, malgré ses côtés un peu frustrants par moment. On apprécié sa présence, car où qu’il soit allé, Kanter a apporté une énergie et un enthousiasme comme on en voit rarement en NBA. Démarrage à Utah, là c’était pas top. Par contre, à OKC l’intérieur est devenu une petite légende avec son bro Steven Adams. Puis, envoyé à New York, les Knicks se sont pris d’amour pour le côté défenseur (woops) de ses coéquipiers, notamment en tenant tête à LeBron en plein Madison Square Garden. La suite, c’est à Portland qu’elle se fera, avec un voyage en cours de saison et un impact immédiat dans la rotation de Terry Stotts. Entre sa bonne humeur quotidienne, son trashtalking et son envie d’aider les Blazers à résister malgré la blessure de Jusuf Nurkic, Enes va encore se faire un paquet d’amis dans l’Oregon cette fois-ci. Malheureusement, les blessures vont l’empêcher d’avoir la production espérée tout au long du printemps, mais les fait sont indéniables : Portland réussis des Playoffs remarquables, et Kanter n’y est pas pour rien. C’est donc en agent-libre bien vu que le pivot va aborder ce mois de juillet, et ce sont donc trois franchises au minimum qui vont toquer à sa porte à la fin de cette semaine.

Lakers, Celtics et Blazers, dans l’ordre que vous voulez. On imagine assez bien Portland vouloir conserver son joueur, quand on voit la façon avec laquelle il s’est intégré dans le groupe. On sait aussi qu’avec la blessure de Nurkic, Terry Stotts ne va pas avoir une raquette extrêmement fournie à la rentrée. Le développement de Zach Collins est intéressant et sera à suivre, mais un corps comme celui de Kanter n’est jamais de trop, ses mains aussi. En ce qui concerne les Lakers, on connaît la situation financière de la franchise qui, hélas pour eux, ne permet pas de miracles. Est-ce que Enes voudra s’offrir un shine remarquable chez LeBron et AD, en misant sur sa propre cote pendant une saison ? Possible. Mais on peut aussi imaginer que Kanter cherche la sécurité, donc un contrat qui dure minimum deux ans quelque part. Ce que Boston, voyant Al Horford partir et ayant transféré Aron Baynes, pourrait proposer. La franchise aux 17 titres semble tourner une page, et le secteur intérieur doit être renforcé dès que possible. Loin d’être une assurance en défense, Kanter pourrait tout de même apporter des options offensives intéressantes dans le jeu de Brad Stevens, qui n’a jamais vraiment eu de joueur fort au poste bas depuis quelques temps (sorry Guerschon). Bien évidemment, on s’attend à d’autres franchises qui auront du cap et voudront donc miser sur Enes, mais on en revient au final à la même question : combien demandera l’intérieur ? S’il est trop gourmand, attention, car il pourrait vite se retrouver en galère de négociations pour les semaines à venir…

Enes Kanter va-t-il rester à Portland ? Si ce n’est pas le cas et les Blazers sont trop justes sur leur offre, pas de crainte concernant le pivot. Vu ce qu’il montre depuis des années en NBA, il y a bien quelqu’un qui misera sur lui.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top