Raptors

Marc Gasol a bien validé sa player option à Toronto : 25 millions pour être bourré sur un bus, vamos

marc gasol

Vous vous plaignez d’avoir une vie nase mais vous ne prenez aucun risque comme Marco.

Source image : NBA League Pass

C’était un des gros clients attendus potentiellement sur ce marché 2019 des agents-libres, mais finalement il ne va pas bouger d’un poil de barbe : Marc Gasol à Toronto, on repart pour une saison en plus.

Une décision autour de laquelle on a discuté, par le passé, mais qui a finalement penché vers le financier et un peu plus de stabilité pour le géant espagnol. Récupéré en milieu de saison par un Masai Ujiri qui avait le nez fin, Marco voulait remporter sa première bague en carrière avec les Raptors et pour cela il fallait apporter clairement des deux côtés du terrain, offrir davantage que ce bon Jonas Valanciunas qui – aussi bon fût-il – avait quelques limitations et moins d’expérience. La suite, on la connait, Gasol va défendre comme un diable sur Nikola Vucevic, rentrer dans la tête de Joel Embiid, faire les matchs qu’il faut contre Milwaukee, se donner au max face aux Warriors et atteindre son objectif rêvé. Le voilà bagué le Marco, pour le plus grand bonheur des fans de Memphis et ses nouveaux supporters à Toronto. Une telle joie que, en hommage à un certain Gérard, le pivot va passer l’intégralité de la parade avec environ 13 grammes dans le sang, distribuant amour et relents de sangria à dose équivalente. Allez, pas de jugement devant autant d’allégresse, on se retrouve avec une boîte d’Advil et un stylo quelques jours plus tard, afin de se pencher sur la free agency 2019. La décision, Marc et son camp devaient la prendre cette semaine maximum, puisque le marché ouvre ses portes ce dimanche. Et bien au final, devant les 25,6 millions de dollars disponibles sur la campagne 2019-20, Gasol n’a pas flanché : il sera bien le pivot titulaire de Toronto la saison prochaine, et deviendra agent-libre non-restreint dans un an.

Le barbu était dans un cas assez comparable à celui d’Al Horford, qui semble sur le point de partir de Boston. Avec la trentaine bien avancée, un impact indéniable sur le jeu et une player option généreuse à valider, on se demandait ce qu’allaient faire les deux hommes. Et bien côté Celtics, Horford a décliné son option et a plutôt souhaité verrouiller son futur sur le long-terme. On parle, en ce moment, de franchises capables de mettre un contrat de 4 ans sur l’intérieur du Massachusetts. C’est justement ce chemin là qui était envisagé pour Gasol, lui qui cochait toutes les cases pour renégocier quelque chose de plus long avec Toronto. Transfert, intégration, amour du peuple canadien, bagouze, célébration, normalement avec ce genre de combo tu peux aller chercher les 2-3 ans de plus qui font plaisir. Mais il y a des éléments qu’on n’a pas forcément à l’heure actuelle, entre le positionnement de Masai Ujiri et son staff sur une tentative de contrat long-terme, les souhaits de Gasol concernant la free agency 2020, et les décisions d’autres joueurs au sein des Raptors. En mine de rien, la décision de Marc pourrait avoir son impact. Kawhi Leonard et Danny Green doivent être conservés, l’effectif doit être maintenu, est-ce que cela deviendra plus compliqué avec une traction Gasol-Ibaka-Lowry à près de 85 millions la saison prochaine ? Il faudra voir comment chacun réagit, mais on voit tout de suite que la free agency dans un an aura une sacré gueule pour les fans de Toronto : Serge, Kyle, Marc et VanVleet seront tous sur le marché…

Le back-to-back est dans le viseur des Raptors. S’ils arrivent à conserver Kawhi, maintenant que leur pivot titulaire a dit qu’il restait, la Conférence Est peut trembler. Mais il faudra clairement que Leonard fasse sa part du boulot, maintenant qu’on a eu celle de Marco.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top