Raptors

Kawhi Leonard avait peut-être mal, mais il a surtout fait mal aux Bucks : 35/7/9 pour The Klaw, bordel mais quel patron

Sensation en NBA ! Les Bucks ont désormais un genou à terre après s’être fait dépouiller chez eux, au Fiserv Forum, par des dinosaures en colère. Et en bon patron,  The Karate Kid nous a gratifié, encore une fois, d’une performance stratosphérique. 

Bien aidé par un mini-drake VanVleet qu’on peut maintenant qualifier de « Stephen Curry level up », The Klaw a fait le boulot permettant aux Raptors de potentiellement terminer la série chez eux. Drives agressifs, bonbons des sept mètres, passes intelligentes, omniprésence défensive et dans la transition… Cette nuit, il a planté 35 pions, gobé 7 rebonds et balancé 9 caviars pour un 44% au tir dont un joli 5/8 du parking. Faire une crasse pareille, dans un match 5 ultra-important, qui de plus est joué à l’extérieur : c’est digne des grands joueurs. Et quel duo formé avec Fred… Les Bucks ont choisi de trapper sur Leonard ? Mauvaise idée quand ce bon vivant de VanVleet se trouve ouvert derrière l’arc. Lorsque l’on est franchise player, il est compliqué de toujours faire confiance à ses partenaires dans les matchs cruciaux et Kawhi n’a pas hésité une seconde ce soir, mettant en avant les collègues bien placés à l’image du bedonné Gasol à 5 minutes de la fin. Rares sont les leaders actuels à prendre le risque de partager autant le ballon. De plus, hormis le gros Fred et The Klaw, le reste de l’équipe n’est pas passé chez l’opticien :  6/26 à trois points pour un 13/46 au tir total. En temps normal, impossible de prendre le match avec ce genre de guignols. Heureusement Kawhi Leonard est resté lucide et à montré la voie à ses marmots.

Ce n’est pas la première fois de ces Playoffs que The Hand sort de sa boite. Ses statistiques sur la post-season 2019 ? 31,4 points, 8,4 rebonds, 3,6 assists et 1,6 interception de moyenne, le tout en 38,5 minutes par match. Tu m’étonnes qu’il ait les cannes pétées. Le plus fou dans l’histoire, c’est que dans toute sa carrière, il n’a jamais cessé de progresser sur son scoring en Playoffs, d’année en année. Il y a trois ans, c’était du 22,5 pions par match, en 2017 du 27,7 et aujourd’hui 31,4. Il est pour l’instant décisif dans les moments clés, avec ce tir historique contre Philadelphie, de grosses performances contre le Magic d’Evan, et aujourd’hui, des prestations de mammouth à l’approche de la fin de série. On part clairement sur des bases de joueur all-time pour les Raptors. Le MVP des Finales 2014 semble faire largement les ajustements nécessaires au fil de sa carrière pour pouvoir décrocher un nouveau titre et s’il parvient à accéder aux NBA Finales une fois encore, Leonard se rapprochera peut-être de cette prolongation de contrat tant attendue par les fans Canadiens. Quand tu t’engages dans la garde de nuit, c’est à vie coco.

Kawhi Leonard pourrait bientôt rentrer dans la légende des Toronto Raptors en accédant à la première finale de l’histoire de la franchise. Maintenant, il ne reste qu’à terminer le boulot à la Scotiabank Arena. Vas-y, écris l’histoire, tout ce que tu voudras.

Source texte : Basketballreference / Twitter 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top