Raptors

Kawhi Leonard est un robot parmi les hommes : 39 points et le tir du match dans la dernière minute, what’s next ?

Dans ces Playoffs, il y a Kevin Durant et Kawhi Leonard d’un côté et le reste du monde de l’autre. Cette nuit, The Klaw n’a pas cédé à la pression face aux Sixers en délivrant un nouveau match référence à plus de 30 points, le sixième depuis le début de la postseason (record de franchise), le quatrième de suite.

On a l’impression de se répéter tous les soirs avec ces deux-là, mais Kawhi Leonard avait quand même un lourd poids sur ses épaules avant de poser le pied sur le parquet du Wells Fargo Center cette nuit, ce qui ne rend sa prestation finale que plus impressionnante. Arrivé au Canada comme le sauveur après des années de souffrance sous le règne de LeBron James à l’Est, l’assassin silencieux savait qu’il avait été échangé pour des matchs comme celui-là. Menés 2-1 dans la série avec l’avantage du terrain récupéré par Philadelphie, les Raptors n’avaient déjà plus trop le droit à l’erreur dans ce Game 4. Tout va très vite en NBA et une nouvelle défaite aurait directement ramené la discussion autour de la prochaine destination du numéro 2 qui se retrouvera agent-libre à partir du 1er juillet. Inutile de préciser que ces rumeurs sont un vrai poison pour Toronto qui aurait alors aperçu le risque de tout perdre lors de son prochain rendez-vous à domicile. Tout ça pour dire que les représentants du Nord ne pouvaient pas se permettre de perdre une troisième fois d’affilée dans cette série et que la pression était donc dans leur camp avant le début du match. Mais du haut de ses 27 ans, le natif de Riverside en a déjà vu d’autres avec ses deux parcours jusqu’aux Finales NBA avec les Spurs. Avec un Pascal Siakam complètement en-dedans à cause d’un mollet douloureux, c’est donc lui qui prenait seul les choses en main dans cette partie.

39 points à 13/20 au tir dont 5/7 du parking et 8/10 aux lancers avant son double raté dans les dernières secondes, 14 rebonds et 5 assists plus tard, Caouaille est toujours un joueur des Raptors et ne pense pas encore à son avenir au-delà du mois de juin. L’ailier vient de mettre tout le Canada sur ses épaules pour raccrocher le wagon et récupérer l’avantage du terrain. La série n’est pas finie mais on peut souffler deux secondes à Toronto grâce à son franchise player, il leur reste au moins deux matchs à disputer dans la saison et les Finales de Conférence redeviennent tout à coup d’actualité. Bien sûr, il ne faut pas s’enflammer. Ce n’est pas trop le genre de la maison de toute façon. Mais quand on voit Leonard réagir de manière quasiment robotique pour ramener les siens au score ou aller provoquer des fautes pour maintenir l’intensité à son max, on ne voit pas trop ce qu’il peut lui arriver avant d’éventuellement se retrouver face à Giannis Antetokounmpo dans une série en sept. Et puisque Jimmy Buckets tentait de lui faire de l’ombre, il a décidé de mettre tout le monde d’accord avec un tir totalement clutch sur la tête d’un Joel Embiid bien trop gêné par son genou pour faire quoi que ce soit à une minute du buzzer. Kawhi nous prouve encore une fois qu’il aime les gros matchs et que ce sont même ceux où il est le meilleur. Ça tombe bien, il ne reste que des grands rendez-vous aux Raptors cette saison.

Le Playoffs mode a clairement été enclenché à Toronto et Kawhi Leonard fait naître des sentiments étranges chez les fans de NBA. La Spurs Nation pleure son ex-franchise player du futur en pensant à ce que leur saison aurait pu donner s’il était resté alors que les supporters des Clippers bavent un peu plus tous les soirs. Ceux des Raptors, eux, préfèrent ne pas trop y penser. Plus leur équipe ira loin et plus The Klaw sera susceptible de rester. Son avenir est entre ses mains, c’est le cas de le dire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top