Raptors

Kawhi Siakam et Pascal Leonard mettent les Raptors sur leurs épaules : Game 1 géré sans trembler, ça a changé Toronto

Pascal Siakam Kawhi Leonard

Ils sont là, les deux All-Stars de T.dot.

Source image : YouTube

Instinctivement, on avait quelques doutes concernant les Raptors avant ce nouveau Game 1 à domicile. Toutes nos interrogations ont été balayées d’un revers de main XXL de Kawhi Leonard. Victoire Toronto malgré un Kyle Lowry encore bien cracra. Il y a des vérités qui ne changent pas.

Depuis le temps qu’on attendait les demi-finales à l’Est, on peut dire qu’on a pas été déçu. Niveau intensité, le premier quart-temps a tout de suite donné le ton dans cette série même si l’adresse ne rendait pas hommage aux belles défenses déployées de part et d’autre (39-31). Globalement, les Sixers courront toujours après le score sans jamais réellement inquiéter les locaux malgré le coup de chaud de J.J. Redick dans le troisième quart-temps avec ses cinq bombes à trois points et un gros geste de frustration sur Danny Green après que celui-ci lui ait explosé la lèvre. Si c’est le vétéran qui perd son sang-froid, les Sixers risquent de vivre une longue série. Du sang, de la sueur et des larmes, c’était donc la recette de ce premier duel entre T.dot et les enfants terribles de la Conférence Est. On espère juste que Red Panda se remettra de sa Kyle Lowry pendant son show de la mi-temps où deux assiettes sont venues s’écraser sur le parquet de la Scotiabank Arena. Des images terribles qui ne font jamais plaisir à voir mais qui, soyons honnêtes, étaient attendues depuis bien longtemps par tous les abonnés du NBA League Pass, rien que pour s’assurer que ce n’était pas des images de l’année dernière. Le meneur des Raptors était sûrement trop stressé pour son copain des Spurs qui était en train de préparer un Game 7 à Denver, à moins que ce ne soit juste Playoffs K à son max.

Toujours est-il que quand Drake s’habille dans les couleurs de l’adversaire et que vous avez une doublette comme celle formée par Kawhi Leonard et Pascal Siakam aka le vrai deuxième All-Star de l’équipe, tout paraît beaucoup plus facile tout d’un coup. Calorie pourra encore dormir sur ses deux oreilles cette nuit, ses coéquipiers ont fait le boulot en cumulant 74 points dont 34 dans le premier quart-temps et 18 rebonds à eux deux. Même le cinq le plus badass de la Ligue (derrière les Warriors) doit s’avouer vaincu devant une telle domination. Tous se sont succédés pour défendre sur le monstre à deux têtes durant la soirée, le résultat fut toujours identique. Quand The Klaw joue à ce niveau, il n’y a pas grand-chose à faire. Si en plus ses contres aboutissent à un dunk de Spicy P de l’autre côté du terrain, il n’y a plus qu’à rentrer chez soi pour commencer à préparer le prochain match. Nick Nurse a remporté son premier duel face à Brett Brown mais le coach de la cité de l’amour fraternel a désormais deux jours pour tirer les enseignements de cette défaite et faire les ajustements nécessaires pour revenir en Pennsylvanie avec l’avantage du terrain.

On l’a encore vu au premier tour, le plus dur pour Toronto est de bien rentrer dans ses séries. C’est chose faite avec cette victoire acquise avec la manière sans trop transpirer. Mais Kawhi et Pascalou ne seront pas toujours dans cet état là en même temps et il faut tout de même se méfier de la réponse des Sixers ce lundi.

BoxRaptors BoxSixers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top