Raptors

Kawhi Leonard a posé sa mixtape des Playoffs : 45 points à 16/23, career-high égalé, Drake a apprécié

Quelques minutes avant un Game 7 décisif pour les Spurs à Denver, Kawhi Leonard a posé sa mixtape pour permettre aux Raptors de bien rentrer dans leur série en demi-finale de Conférence. C’est dans ces moments-là que le MVP des Finales 2014 doit manquer le plus à San Antonio.

On le sait, le produit de San Diego State University a tendance à plus performer contre les grosses équipes. Ça tombe bien, il ne reste plus que ça désormais. Contre les Sixers, The Klaw était donc locked in pour montrer d’entrée de jeu qui est le patron dans cette série. Avec 30,3 points et 7,7 rebonds de moyenne à 50% d’adresse du parking contre Philadelphie cette saison, on pouvait s’attendre à une belle soirée pour l’ailier de Toronto. Mais rien ne pouvait nous laisser imaginer qu’il allait profiter de ce samedi pour battre son record personnel de postseason. Dans la zone dès ses premiers tirs, le futur agent-libre le plus convoité de la Free Agency a dégoûté un à un tous les adversaires qui sont passés face à lui en défense. Jimmy Butler pour commencer, puis Ben Simmons et même du J.J. Redick et du Tobias Harris sur les switchs, personne n’a vraiment réussi à refroidir l’homme fort du Canada même si l’Australien devrait être envoyé en mission dès le Game 2 avec sa taille et ses longs bras. Aux premières loges, Champagnepapi n’a pas pu attendre la fin du match pour lui confirmer que Buckets ne pouvait rien faire pour l’arrêter. Au total ? Ça donne un premier vrai classic game pour Kawow dans ces Playoffs, le deuxième depuis qu’il est arrivé à T.dot.

45 points.

16/23.

10/11 aux lancers.

11 rebonds.

2 passes.

2 steals.

1 contre.

Une défense de DPOY.

Avec 17 pions au bout de 12 minutes, il donnait déjà des bouffées de chaleur à Brett Brown qui comprenait qu’il allait passer une longue soirée sur son banc. Caouaille n’avait dépassé la barre des 40 points qu’à une seule reprise durant toutes ses années dans le Texas, c’est déjà sa troisième du genre au pays de Drake avec un career-high égalé cette nuit. Mais il n’a pas seulement bien attaqué, le double DPOY s’est aussi occupé du cas de Jimmy Buckets (4/12) et de toute l’équipe des Sixers dans sa moitié de terrain (39,3% au tir et 34,4% de loin). Un Kawhi Leonardesque qui décuple tout à coup les espoirs des fans canadiens qui aperçoivent enfin les Finales NBA tout au bout du tunnel. Ce ne sera évidemment pas facile mais avec un Kawow dans cette forme tout est possible. Surtout si son duo avec Pascal Siakam tient la baraque et que Kyle Lowry se décide à assumer son rôle un jour.

L’ancien Spur connait le chemin du titre NBA et sait qu’il reste encore beaucoup de travail. Mais si la transe se prolonge sur toute la série, les Dinos pourraient très vite se retrouver au tour suivant, à quatre victoires des premières Finales de leur histoire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top