Raptors

Masai Ujiri ne se voit nulle part ailleurs qu’à Toronto : le président veut voir jusqu’où il peut aller avec les Dinos

Masai Ujiri

Rendez-vous dans un an à la parade où VanVleet soulèvera son trophée de MVP des Finales.

Source image : Montage Trashtalk via YouTube

Derrière l’obtention d’un titre comme celui des Raptors se cache beaucoup de monde. D’abord les joueurs, rapidement mis en évidence, puis le staff, évidemment. Mais la réussite provient également d’une osmose créée par un homme. Cet homme bien assisté par le GM, c’est évidement le président des opérations basket. Un rôle central, comme un chef d’orchestre, capable de former un effectif où l’harmonie règne et le talent de chacun est correctement exploité. C’est exactement ce qu’a réalisé Masai Ujiri à Toronto cette saison. Le plus cool dans cette histoire, c’est que le travailleur de l’ombre semble attaché au Canada. Déso pas déso les Wizards.

Les prises de risques n’ont pas été des moindres pour Masai Ujiri depuis son arrivée en terre canadienne. L’ex-manager des Nuggets est le responsable du limogeage de Dwane Casey et de l’échange DeRozan/Leonard. Tous ses choix se sont avérés payants compte tenu du titre remporté en six matchs contre les Dubs. Mardi, l’architecte de la franchise s’est présenté en conférence de presse pour répondre à tous types de questions concernant son avenir et celui des Raptors. D’après ESPN, le dirigeant ne se voit nulle part ailleurs qu’à Toronto pour le moment, rendant la probabilité d’un départ prochain infime. Chouette nouvelle pour la garde de nuit que de pouvoir conserver le daron des Gasol, Siakam et Danny Green. On peut clairement le comparer à un coach tant le travail d’unification et de stratégie a été énorme. Nous vous mettons au défi de trouver un roster plus équilibré et complet que celui des Dinos en fin de saison. Bref, si les rumeurs sur son départ fusaient, c’est en partie à cause de la préparation d’une offre des Wizards de 10 millions dollars par saison. Mais passer de Marc Gasol à Dwight Howard était bénéfique il y a dix piges. De plus, passer de la Scotiabank à la Capital One Arena peut rapidement faire partir en dépression. Et puis, il serait bizarre de bouger en venant de remporter le championnat avec un édifice bâti par ses propres mains. Sérieusement, quoi de plus plaisant ?

« J’adore la ville. Ma famille et ma femme aussi,J ce qui est primordial à mon sens. De plus, mes enfants sont Canadiens et je veux encore gagner. La situation ne peut être plus claire dans ma tête, je suis à Toronto. »

La situation ne pouvait pas être plus adéquate pour illustrer le côté psychologue du Nigérian avec ses joueurs. Kawhi Leonard est au centre d’un feuilleton discret depuis plusieurs semaines : partira-t-il de Toronto cet été ? Toutes les rumeurs autour d’un éventuel départ sont insupportables aux oreilles des Canadiens et Masai Ujiri ne peut rester sans rien faire. Après avoir brièvement évoqué son avenir, le préz a affirmé avoir parlé avec The Klaw et son oncle. Ainsi, il serait confiant pour prolonger le joueur. De toute manière, la balle est dans le camp des Nordistes puisqu’ils sont les seuls à pouvoir proposer 190 millions de dollz sur cinq années à leur franchise player. Et puis, nous ne sommes pas sans connaître Ujiri qui n’est pas du genre à s’attacher les services de Willie Cauley-Stein au salaire max. Non, patience est mère de toutes les vertus et le front office de Big Smoke ira au rythme de la réflexion de Kawhi Leonard, non pas sans l’influencer bien entendu. C’est donc sur ces mots que le roi des coulisses a rassuré tout un pays.

« Nous attendrons. C’est notre joueur et il est une superstar de notre équipe donc nous nous devons d’être patients. Je lui ai dis que nous devions être nous-mêmes et nous étions nous-mêmes pendant toute l’année. Je pense qu’il a vu cela. Je pense que nous avons construit une confiance avec lui au sein de cette franchise. »

Si Masai Ujiri se voit continuer à Toronto, rien n’est encore sûr pour Kawhi Leonard. Bon, on peut quand même y croire compte tenu de la saison des Raptors mais c’est dans ce genre de silence radio de la part du joueur qu’on peut se demander s’il n’avait pas initialement prévu de partir cet été. Tiens donc, heureusement qu’ils ont tombé les Dubs…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top