Raptors

Marc Gasol a fait ses débuts avec les Raptors : comme prévu, c’était doux et prometteur pour la suite

Marc Gasol
Source image : NBA League Pass

Transféré ce jeudi à Toronto après avoir joué toute sa carrière à Memphis, Marc Gasol était à New York pour faire ses débuts avec les Raptors. Sans sortir la mixtape du siècle, le pivot a été aussi bon qu’attendu, de quoi entrevoir de belles choses pour la suite.

Les images, forcément, étaient troublantes. Marco avec des fringues rouges et noires, alors qu’il a été en bleu marine depuis ses premiers pas en NBA, c’était chelou. Et à l’arrivée au Madison Square Garden, pareil. Il a donc vraiment été transféré à Toronto ? Merde, ce n’était pas une illusion. Idem à l’échauffement, Kawhi Leonard et Serge Ibaka s’échauffant à côté du géant, qui enfilait quelques perles à distance. Annoncé remplaçant sur ce premier match sous ses nouvelles couleurs, Gasol était à la fois discret et observé de toute part. Discret car de nature collective et peu exubérant, le barbu n’attirait pas les caméras du monde entier. Observé car dès son entrée en jeu, ce sont de nombreux applaudissements qui l’accompagnaient, les die hars comprenant la puissance du moment. Aux côtés des copains du second unit de Toronto, notamment Norman Powell et Fred VanVleet, le nouveau membre des Raptors a semblé comme un poisson dans l’eau. Et en même temps, qui pouvait être surpris ? Coéquipier modèle, joueur au QI basket supérieur à la moyenne, Gasol peut s’intégrer à n’importe quelle équipe sans faire de choucroute sur son temps de jeu. Tu vas commencer sur le banc mon grand, devait lui dire Nick Nurse. Aucun problème, a dû lui répondre Marco.

Et tout de suite, on a pu voir le potentiel de cette acquisition au Canada. Avec une première question sur laquelle on se penchera davantage en détail par la suite, titulaire ou remplaçant l’Espagnol ? Sur le papier, on a envie de dire titu tous les jours, mais le cinq majeur des Raptors est tellement équilibré et habitué à ses automatismes que tout bouleverser à deux mois des Playoffs ne serait pas si intelligent que cela. Et quand on sait que Gasol peut s’ajuster en fonction des besoins de son équipe, on se dit que le coach de Toronto va réfléchir longuement à ses options. D’autant plus que, comme vu ce samedi, la présence sur le terrain de Marco avec les remplaçants augmente immédiatement le niveau de jeu du banc canadien. Passes lumineuses pour des shoots ouverts, petits paniers au poste, défense active et communication permanente, l’ex-Grizzly est un amour de basket qui va bien au-delà de ses simples statistiques. Il suffisait de voir le nombre de briques envoyées par certains de ses coéquipiers, alors qu’il trouvait la bonne passe au bon moment, pour comprendre cela. Il suffisait de voir les rotations défensives et la discipline avec les bras levés, pour comprendre cela. Globalement donc, pour résumer cette première soirée, le test a été positif. Toronto n’a clairement pas réalisé de grand match, la faute à des Knicks accrocheurs et un Kawhi Leonard aussi troublant que ses soucis aux genoux, mais Toronto a vu ce qui était possible. Alterner différents lineups avec un Gasol royal en-dessous, et davantage de systèmes à mettre en place afin d’utiliser au maximum sa technique ainsi que sa vision du jeu.

En 20 petites minutes, Marc Gasol a fait soupirer bon nombre de fans de Memphis et sourire un paquet de supporters des Raptors. Il faudra vite savoir comment Nick Nurse va utiliser son nouveau jouet, mais l’adaptation est aussi chouette qu’imaginée : l’Espagnol est déjà prêt à contribuer pour son équipe.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top