Cavaliers

Officiel, Darius Garland sélectionné en 5 par les Cavs : pas de saison NCAA ? Pas de problème

Un vrai point d’interrogation sur le rôle qu’il occupera, mais Cleveland se dote d’un talent.

Source image : NBA League Pass

Darius Garland se considérait comme le meilleur meneur de cette cuvée 2019. Il pourra au moins s’appuyer sur sa position dans le Top 5 pour argumenter. Le choix peut paraître plutôt étonnant de la part des Cavs, et il y a désormais pas mal de points d’interrogation qui se dressent quant aux choix à venir du côté de Cleveland.

Les Cavs n’ont pas l’air particulièrement stressés par la reconstruction post-LeBron. Ils font leurs petits plans tranquillement depuis un moment et on a là peut-être l’équipe la moins citée avant la free agency. Seulement voilà, en une soirée ils ont décidé de nous faire monter salement en pression. Déjà, Gérard a commencé à être cité pour un départ, et il n’en fallait pas moins pour nous déstabiliser en cette belle soirée de Draft. Mais c’est surtout par leur choix à travers leur cinquième pick qu’ils ont étonné. C’est bien Darius Garland qui récupère sa casquette des Cavs. On a un petit peu l’impression de voir un bonhomme de 12 ans et demi se dresser sur l’estrade du Barclays Center, mais on pourra dire ce qu’on veut sur le garçon qui va débarquer dans l’Ohio, le talent du bonhomme est bien présent.

Avec Darius Garland, on est sur une vraie mobylette comme on les aime, un meneur au physique bien frêle, mais avec une paire de mains assez affolante. Les Cavs récupèrent très certainement le meilleur handle de cette cuvée 2019, et tout simplement l’un des meilleurs meneurs. Un vrai shoot d’à peu près partout et une sacrée palette offensive. Il n’a quasiment pas joué de la saison après s’est flingué le genou mais on peut aisément se dire que niveau poste 1 talentueux, il y a zéro souci avec Garland aux Cavs. Seule vraie question aujourd’hui : quelle place attend le petit Darius dans cette franchise ? Les Cavs étaient tranquillou en train de se reconstruire autour de Collin Sexton, et on vient y mettre un deuxième meneur. Assez étrange pour le coup. Reste à voir si on ne pourrait pas avoir un bon backcourt de petits profils bien nerveux. Est-ce qu’on va avoir un trade dans la foulée qui va très vite nous faire taire ? Il y a tout un tas de questions à se poser avec le choix des Cavs.

Pas mal de points d’interrogation donc, et on tient très certainement notre première surprise de cette Draft 2019. Seulement voilà, même si on n’attendait pas un meneur débarquer chez les Cavs, il ne faut pas minimiser le talent du bonhomme. Et s’il reste dans l’Ohio, il pourrait former un duo intriguant avec Sexton. Affaire à suivre…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top