Bucks

Les Bucks voudraient faire de la place dans leur salary cap : c’est Tony Snell et Ersan Ilyasova qui risquent d’être contents

Tony Snell

C’est ça quand on a une armée d’agents libres à prolonger.

Source image : Youtube

Après une saison magnifique, Milwaukee va devoir se préoccuper de quelques gros dossiers cet été. Pas mal de joueurs importants seront agents libres, et il va falloir faire de la place dans le salary cap. Et pour ça, il se pourrait bien que Tony Snell ou Ersan Ilyasova saute.

Les Bucks ont été clairs à la fin de leur superbe saison, qui s’est arrêtée en Finale de Conférence face aux Raptors avec une défaite en six manches. Pour les dirigeants, une seule stratégie désormais : on prend les mêmes et on recommence pour continuer sur la même lancée dès octobre prochain. L’idée est alors de garder le noyau dur du roster des Bucks en prolongeant un maximum de joueurs, d’entourer au mieux Giannis Antetokounmpo, et même de revaloriser le contrat d’un Jon Horst qui a fait du bon boulot en tant que GM ces dernières années. Sauf que voilà, garder un noyau dur, ce n’est pas évident quand vous avez plusieurs joueurs majeurs qui se retrouvent agents libres en même temps. Khris Middleton, Brook Lopez ou encore Nikola Mirotic seront en effet sur le marché dès le 30 juin prochain, alors que Malcolm Brogdon sera lui agent libre avec restriction. On se dit que ça risque de sacrément déstabiliser le noyau dur si les dirigeants n’arrivent pas à prolonger la majorité de ces joueurs-là. Alors pour faire un peu de place dans le salary cap, Tony Snell ou Ersan Ilyasova pourrait sauter d’après Marc Stein du New York Times.

Snell, qui a tourné à 6 points, 2,1 rebonds et 0,9 passe en un peu plus de 17 minutes de jeu cette année, a un contrat à 11,4 millions de dollars qui l’attend la saison prochaine avec une player option à 12 millions pour la saison d’après. Ça fait beaucoup pour un mec qui n’a pratiquement pas été utilisé par Mike Budenholzer en Playoffs. Quant à Ilyasova, il touchera 7 millions pour 2019-2020, après une campagne à 6,8 points, 4,5 rebonds et 0,8 passe en 18 minutes. Contrairement à Snell, le Turc a eu un vrai rôle en postseason en sortie de banc et son salaire est honnête, mais Milwaukee veut dégraisser. Les Bucks seraient même prêts à inclure des choix de Draft dans les transactions, comme par exemple le 30è choix de cette année. Seulement voilà, si Ilyasova a un contrat relativement bas, Snell coûte plutôt cher par rapport à ce qu’il peut apporter et l’ancien Bull risque donc de ne pas attirer grand monde. Du coup, il va falloir espérer et être convaincant du côté de Milwaukee pour libérer de la masse salariale et ainsi ajouter de la flexibilité afin de prolonger Middleton and co.

Les Daims l’ont bien compris : prolonger tout le monde pour faire une meilleure saison que cette année, c’est bien beau, mais ça va coûter pas mal de blé. Alors dans ces cas-là, on trouve de l’argent où on peut, et ça pourrait bien signifier le départ de Tony Snell ou Ersan Ilyasova. Reste à voir désormais si une franchise est prête à se positionner sur eux. Chez les Bucks, il n’y a plus qu’à serrer les fesses en attendant la free agency. 

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top