Hornets

Les Hornets veulent monter à la Draft 2019 : plus que 4 jours pour montrer à Kemba Walker que t’as un projet en tête

Nicolas Batum
Source image : YouTube

Il ne reste plus beaucoup de temps pour faire ses emplettes, et les Hornets en sont bien conscients. Actuellement coincés à la 12ème place de la Draft 2019, les gars de Charlotte ont prévu d’être très agressifs au téléphone cette semaine. Décrochez, mais avec prudence.

Est-ce qu’il fait chaud, en ce moment, chez les fans des Hornets ? Dans le ciel comme dans leur tête, probablement. On le sait, depuis le transfert d’Anthony Davis ce weekend, tous les yeux de Los Angeles se sont braqués sur Kemba Walker. Il faut dire que le meneur All-Star est agent-libre cet été, qu’il va être courtisé par beaucoup de monde, dont les Lakers qui présentent désormais un projet sportif des plus intrigants. Les Lakers, mais aussi les Knicks, les Clippers, et toutes les franchises en besoin de meneur qui ont de la thune à dépenser cet été. De leur côté, les Hornets savent qu’ils possèdent une arme fatale dans leur réserve, le contrat supermax. Avec 220 millions de dollars à proposer à Kemba sur 5 ans, la franchise de Charlotte est dans une position de force que personne ne pourra venir contrer. Mais est-ce que les billets verts séduiront Walker plus qu’autre chose ? Certainement pas. Compétiteur, bagarreur, et très certainement capitaine du FC Blasé en regardant les Playoffs à la téloche depuis bien trop longtemps, Kemba est un pitbull qui veut toucher un gros salaire après avoir été légèrement payé et à la fois se battre pour quelque chose de significatif au mois de mai. Les Hornets connaissent leur franchise player et ne peuvent donc rester là, plantés devant la Draft qui aura lieu ce jeudi. Il faut s’activer, contacter plusieurs managements ailleurs, et voir ce qu’ils ont à proposer. Car dans quatre jours, la grande cérémonie des jeunes aura lieu et donc la possibilité de réaliser de gros transferts deviendra limitée en fin de soirée. Charlotte a son pick en 12ème place, des contrats à alléger, et peut-être du gros client à rameuter à deux semaines de la free agency. Dans le cas où Mitch Kupchak le GM fait un jackpot miraculeux d’ici jeudi, il pourrait mettre une sacré pression sur Kemba Walker, qui pourrait du coup voir en son équipe de toujours une réelle option de compétitivité et de finances.

Les Hornets ont regardé différents scénarios afin de monter à la Draft, plutôt que de rester à leur actuelle 12ème place. Ce sera difficile d’assembler un package permettant de réaliser cela, mais le GM Mitch Kupchak est actif en ce moment.

Le problème, c’est qu’on ne sait pas vraiment si un pick 12 peut méchamment séduire quelqu’un, même en y ajoutant du jeune à bon potentiel. Les noms récemment mentionnés ? Bradley Beal, par exemple, sachant que Washington serait certainement ravi de drafter aux places 9 et 12 dans un gros virage de leur histoire. Mais comment aller chercher Beal en quelques jours, avec seulement un pick de niveau moyen, dans une Draft assez indécise, et sans vouloir lâcher une pépite comme Malik Monk, Miles Bridges ou Dwayne Bacon ? Si un transfert est compliqué à envisager afin de récupérer un All-Star, il peut toujours y avoir l’option free agency. Au moment où ces lignes sont écrites, les Hornets sont dans une situation financière catastrophique, avec plus de 100 millions de dollars actés la saison prochaine sur un effectif qui n’arrive pas à se qualifier en Playoffs… et ce sans avoir pris en compte le potentiel nouveau salaire de Kemba Walker. Lâcher le 12ème choix de Draft pourrait être intéressant en le collant à un des joueurs de l’équipe possédant un trop lourd contrat, des gars comme Nicolas Batum ou Bismack Biyombo. On l’a vu l’an passé, avec par exemple le Thunder et les Hawks, il a fallu coller du futur pick à Melo pour qu’Atlanta accepte de se bouffer la dernière année de contrat de l’ailier. Charlotte pourrait envisager un chemin assez similaire, en cherchant un partenaire de transfert qui accepterait d’avaler les 25 millions puis 27 millions (en option) que possède Batum sur son contrat. Ainsi, la franchise libérerait un peu de place dans son cap, histoire d’aller chercher un joueur à la free agency. Mais tout cela semble bien compliqué, alors que l’horloge tourne et la pression tout-terrain est déjà mise par les Lakers sur Kemba Walker. Dur dur, le quotidien des fans des Hornets en ce moment…

Que vont faire les Hornets ce jeudi ? Monter à la Draft ? Mais en contactant quelle équipe ? Et dans quel but ? Si le flou est total concernant la décision de Kemba cet été, on pourrait avoir une première idée ce jeudi avec le soir de la Draft. Accrochez-vous.

Source : Charlotte Observer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top