Lakers

Avec son transfert chez les Lakers, Anthony Davis a eu ce qu’il voulait : maintenant il va falloir assumer

Anthony Davis Lakers

C’est l’heure de fermer des bouches pour AD.

Source image : Youtube

En étant transféré aux Lakers, Anthony Davis a obtenu ce qu’il souhaitait : quitter New Orleans, évoluer dans un grand marché, qui plus est avec LeBron James. Désormais, il va falloir faire oublier les derniers mois difficiles et faire parler les chiffres pour redorer son image. A un an de la free agency, on n’est pas trop inquiets sur sa motivation.

Cette fois, c’est la bonne : Anthony Davis est un membre des Los Angeles Lakers ! Les deux franchises se sont finalement entendues pour un trade incluant Lonzo Ball, Josh Hart, Brandon Ingram et trois premiers tours de Draft pour permettre à Unibrow de porter le légendaire maillot jaune des Lakers. Il rejoint ainsi la liste des célèbres big men ayant joué pour la franchise, comme Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, George Mikan, Shaquille O’Neal, Pau Gasol et Kwame Brown.

On pourrait débattre pendant des heures sur le prix payé par les Lakers pour s’offrir le meilleur intérieur de la ligue (salut Joel), notamment vu sa situation contractuelle, mais le fait est qu’on parle d’un joueur qui, a son top de forme, est top 5 de la ligue tous les jours. Un joueur qui permet aux Lakers de passer de franchise clownesque à candidat sérieux au titre, au moins du point de vue de nos amis parieurs de Vegas. Un joueur qui, après des mois à se faire insulter, va vouloir se racheter une image à coup de 35-15 sur la bouille de ses adversaires directs. Rappelez-vous Kawhi Leonard il y a un an. Un paria, dont on ignorait l’état de forme et le retour au très haut niveau. Aujourd’hui, la question de son départ des Spurs est de l’histoire ancienne et c’est un doux euphémisme. AD traverse la même passe, sous bien des angles. Souvent blessé ces derniers mois (et depuis son début de carrière de manière générale), l’ailier-fort a le potentiel pour briser n’importe quelle équipe et fermer des bouches. Il a fait sa diva pour aller aux Lakers ? On louchera s’il ramène le titre avec la casquette de MVP des Finales. Il va jouer dans l’ombre de LeBron ? Il n’a que 26 ans alors que LeBron va doucement sur ses 35 printemps, la couronne du King va tranquillement changer de tête avec les années et AD sera alors le franchise player d’un des plus gros marchés de la ligue avec, peut-être, la possibilité de jouer le titre chaque année. Le transfert s’est fait attendre et la méthode n’est sans doute pas la plus classe (merci Rich Paul), mais le point important est acté : Anthony Davis est un membre des Los Angeles Lakers, c’est ce qu’il voulait.

Et dans un an, Anthony Davis va attaquer sa première « vraie » free agency, celle où il pourra signer pour qui il veut, enfin. Il se murmure déjà que le joueur serait prêt à rester aux Lakers avec un contrat longue durée et surtout avec un montant max : ça va aller gratter les 200 millions de dollars sur 5 ans, sans soucis. 200 millions de raisons pour mettre des posters sur la tête de tout ce qui passe sous son nez. Avec LeBron, il forme déjà l’un des duos les plus excitants de la ligue et on n’imagine pas le prix de l’abonnement du Staples Center pour voir les deux monstres combiner.

Le trade d’Anthony Davis aux Lakers c’est un peu la cerise sur le gâteau pour l’ailier-fort. Mais après des mois de prises de tête avec sa direction, il est temps de montrer qu’on est aussi capable de dérouiller de l’adversaire. Son image, et son futur contrat, sont en jeu et AD a la recette pour remettre tout le monde dans sa poche : nous envoyer son numéro de sécu tous les soirs sur sa ligne de stats, avec les victoires qui vont avec. Au boulot.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top