Knicks

Les Knicks pourraient transférer leur 3ème choix de la Draft 2019 : info, intox ou impossible ?

R.J. Barrett
Source image : YouTube

Fin de semaine agitée, et pas que sur les parquets. En effet, comme certains l’ont vu, quelques bruits de couloirs sont sortis de New York et portent sur la Draft 2019. Alors comme ça, le management des Knicks pourrait envisager une petite marche arrière le 20 juin prochain ?

Difficile de ne pas tomber dans n’importe quelle rumeur, lorsqu’on s’approche d’une Draft extrêmement attendue. Au-delà du choix numéro 1, qui devrait lier Zion Williamson aux New Orleans Pelicans, ce sont plusieurs équipes et jeunes talents qui sont en ce moment en train de se préparer en coulisses. D’un côté, les futurs draftés, qui rencontrent les managements, effectuent des workouts et mettent en place quelques douces stratégies de comm pour faire grimper sa cote. De l’autre, les décisionnaires de chaque franchise, qui font leur travail en examinant plusieurs profils, débarquent avec des murmures histoire de faire paniquer la concurrence et observent les mouvements sur l’échiquier de la NBA. Dans ce grand bazar qui durera encore trois bonnes semaines, les Knicks sont à une place privilégiée. En effet, avec leur 3ème choix de la Draft 2019, les boys de New York peuvent opter pour plusieurs options en gardant un oeil sur la free agency de cet été. Garder le pick et sélectionner une pépite comme R.J. Barrett ? C’est tout à fait possible. Transférer le pick et ramener un All-Star qui puisse pousser des KD et Kyrie à venir en juillet ? C’est tout autant possible. Et que dire d’une mini-chute dans la Draft, afin de récupérer deux jeunes talents plutôt qu’un seul ? C’est là que les récentes rumeurs ont fait leur bout de chemin. Jonathan Givony, de chez ESPN, a récemment sorti la TNT et les allumettes en indiquant que les Knicks observeraient un potentiel transfert avec les Hawks, propriétaires des choix 8 et 10 à la Draft. Comme nous allons l’expliquer plus bas, il n’y a rien de très étonnant à cela, d’un côté comme de l’autre. Mais en voyant ce blabla prendre du volume dans Gotham cette semaine, Ian Begley de chez SNY est tout de suite intervenu pour mettre un stop à ces récentes lectures. Pas de panique, fans des Knicks, il n’y a rien de prévu pour le moment.

« New York a évoqué la possibilité de reculer dans la Draft via un transfert, selon plusieurs sources. L’idée serait potentiellement de récupérer des pièces qui s’accorderaient mieux avec de futurs agents-libres All-Stars comme Kyrie Irving et Kevin Durant. Transférer le 3ème choix de Draft contre les choix 8 et 10 appartenant aux Atlanta Hawks est sous considération côté Knicks. » – Jonathan Givony / ESPN

« N’importe quel transfert potentiel entre les Hawks et les Knicks incluant plusieurs choix de 1er tour de Draft n’est actuellement pas « sous sérieuse considération » de chaque côté, selon une source au sein de la Ligue. »

Plusieurs points importants doivent être notés, afin de comprendre le circuit qui explique ces récentes sorties d’information. Déjà, pour commencer, il faut accepter le fait que les Knicks doivent faire leur travail jusqu’au bout. Ce qui veut dire, concrètement, que récupérer un 3ème choix de Draft à l’aube d’une free agency déterminante ne doit pas être suivi par un mois et demi de glande en matant des mixtapes de R.J. Barrett. C’est pour cela notamment que Jarrett Culver sera bientôt rencontré par Steve Mills et Scott Perry, deux hommes déjà croisés par un certain… Cam Reddish. Est-ce que cela veut dire que les Knicks vont drafter un de ces deux gars ? Pas sûr, même si des membres de la franchise démontrent leur adoration pour les deux ailiers de Duke et de Texas Tech. Le management new-yorkais doit faire son taf, et cela passe par une réelle ouverture d’esprit devant toutes les possibilités. Ce qui veut aussi dire, coucou Atlanta, qu’un transfert peut avoir lieu afin d’obtenir deux picks dans le Top 10 de la Draft. On le sait, côté Hawks, les yeux sont rivés sur Barrett et Reddish, afin de continuer la reconstruction locale avec Trae Young et John Collins. En étant aux places 8 et 10, il sera peut-être impossible pour Atlanta de récupérer un de ces deux joueurs, ce qui demande donc une montée à la Draft, et ainsi des coups de téléphone passés aux franchises situées entre les places 1 et 6… dont les Knicks. On sait aussi, dans la franchise de Géorgie, que les coups de poker culottés au buzzer ne font pas peur au General Manager Travis Schlenk. L’an passé, Schlenk a transféré Luka Doncic contre Trae Young et un pick de la Draft 2019, aujourd’hui le 10ème. Est-ce que c’était annoncé pour autant début-juin ? Absolument pas, mais c’était considéré comme un mouvement éventuel le soir de la Draft.

Il faudra donc rester patient, surtout pour les fans des Knicks, qui ne sont pas au bout de leur peine. Le management local souhaite construire une équipe attirante, compétitive et potentiellement remplie de jeunes à chouette potentiel. Il est trop difficile, aujourd’hui, de savoir si Mills et Perry veulent miser sur leur nez à la Draft donc parier sur la durée (Knox, Robinson, Trier rien qu’en 2018). Ce serait un beau virage après des années passées à voir les décisionnaires de New York se presser en permanence, finissant avec des transferts forcés et des résultats mitigés. Mais on sait que la Grosse Pomme reste la Grosse Pomme, donc une ville dont la franchise la plus connue veut tout, tout de suite, maintenant. C’est en cela que les rumeurs autour de Kyrie Irving, Kevin Durant et compagnie vont s’accélérer jusqu’au 1er juillet. Il serait cependant salvateur, pour les Knicks, de rester disciplinés et donc de jouer la carte du développement des jeunes. Ajouter Barrett au groupe dirigé par David Fizdale serait excitant pour la rentrée, même si le marché d’été n’est pas aussi réussi que rêvé aujourd’hui.

Nous sommes le 1er juin 2019, il reste 19 jours avant la Draft. Que les fans de New York attachent leur ceinture, le niveau de rumeurs va exploser dans les prochaines semaines. Les Knicks ont raison d’explorer toutes leurs possibilités, reste à voir s’il s’agira de bluff ou pas, au moment où Adam Silver les appellera pour leur demander le nom de leur 3ème choix de Draft.

Source : ESPN / SNY

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top