Rockets

Mike D’Antoni arrête les pourparlers avec les Rockets : ils ne lui ont pas parlé de Grit & Grind quand même ?

Mike D'Antoni

Un papi solidaire avec ses petits-enfants ?

Source image : YouTube

La tension est palpable chez les Houston Rockets. Après avoir mis tout leur roster sur le marché et viré quatre assistants de Mike D’Antoni, la franchises texane vient d’apprendre que l’ancien coach des Suns et des Knicks ne souhaitait pas continuer les discussions à propos de son contrat. Ça ressemble pas à un projet qui part en vrille là ?

Actuellement sur le banc des Rockets depuis 2016, l’homme aux cheveux gris a refusé de continuer les négociations autour de sa prolongation de contrat. Le double Coach of the Year (2005/2017) avait pourtant fait part de sa volonté d’entraîner encore trois ans au haut niveau. Mais entre cette déclaration et aujourd’hui, de l’eau a coulé sous les ponts. D’abord, l’éviction de quatre assistants coachs n’a sûrement pas aidé. Daryl Morey (GM des Rockets) n’y est pas allé de main morte avec le staff de Mike D’Antoni, notamment les entraîneurs défensifs. Comme quoi il y a encore des emplois plus fictifs que celui de Pénélope Fillon. Ensuite, tout l’effectif ou presque des Fusées est disponible sur le marché des transferts et il n’y a rien de pire chez un entraîneur  que de voir tous ses protégés se faire balancer ailleurs. Ainsi, tout l’édifice bâti jusqu’ici menace de s’effondrer. C’est peut-être la raison pour laquelle Mike D’Antoni a été clair aux micros du Houston Chronicle :

« Nous ne pouvons pas nous entendre sur une prolongation. J’ai encore mon contrat donc j’attends l’année qui arrive avec impatience et je reste persuadé que nous allons passer une excellente saison. »

Au moins il ne parle pas pour du vent le bonhomme. En deux phrases il a fait comprendre que lui et les Rockets ne sont peut-être plus sur la même longueur d’onde, mais qu’il reste focus à 100% sur la saison qui arrive. Un exemple de professionnalisme pour le coach de James Harden des Rockets. ESPN nous informe que la franchise texane aurait tenté de négocier une prolongation basée sur la performance de l’entraîneur lors de l’exercice de l’an prochain. Remporter le titre avec Chris Paul, are you fucki** kidding me ? Bon, il n’a pas réellement dit ça mais on peut imaginer que la condition à la prolongation se rapprochait de la bague. Quoi qu’il en soit, le front office texan va devoir réaliser un très gros été afin d’entourer au mieux Harden et Michel D’Antoine. De plus, leur performance sera grandement influencée par les mouvements au sein de l’institution Warriors, qui leur barre la route depuis quatre saisons. D’autres sont par contre bien inspirés et imaginent pour leur part  une saison format « pot de départ en retraite »:

Pauvre Michael Anthony, ses petits-enfants sont sur le départ et le coach ne semble pas vouloir prolonger avec les Houston Rockets. Soit à cause de problèmes internes ou de faits dont nous n’avons pas eu écho (très très très probable), soit par solidarité pour son staff et ses mômes qu’il semblait bien apprécier. En tout cas, il est fort probable que cette saison soit la dernière pour D’Antoni sur le banc du Toyota Center. Affaire à suivre…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top