Raptors

Marc Gasol a une pensée pour les copains de Memphis : une grosse place dans son cœur d’ourson pendant les Finales

Mike Conley - Marc Gasol

Gang !

Source image : YouTube

A 34 ans, Marc Gasol s’apprête à vivre ses premières Finales NBA grâce à la victoire face aux Bucks acquise la nuit dernière. Un bel accomplissement pour Big Spain qui a déjà connu le succès à maintes reprises avec la sélection mais qui va découvrir ce qui se fait de mieux dans la Grande Ligue. Au moment d’aller croiser le fer avec les Warriors pour une bagouze, il aura une grosse pensée pour ses potes du Tennessee.

Si le palmarès de son frère Pau est bien garni (deux titres en trois Finales) c’est moins évident pour son cadet. En juin 2007, il est drafté en quarante-huitième position par les Lakers avant d’être échangé dans chez les Grizzlies contre son frère au bout de quelques mois. Big Burrito est resté fidèle à ces derniers jusqu’en février dernier, où il a rejoint Kawhi Leonard et la garde de nuit dans un trade orchestré par Masai Ujiri. Depuis son arrivée dans la Grande Ligue, Gasol a été trois fois All-Star, mais aussi DPOY et membre de la All-NBA First Team. Des distinctions individuelles qui font de lui le joueur majeur de Memphis durant ces dix dernières années. Il faut dire qu’elle était bien entourée, la Tanqueta, avec des lieutenants comme Mike Conley, Z-Bo ou encore l’as du lockdown, Tony Allen. La suite on là connait. Une équipe qui pratique un jeu offensif lent et placé et qui devient une meute d’ours enragés de l’autre côté du parquet : le Grit and Grind est né. Malheureusement, les Grizzlies ne connaîtront qu’une Finale de Conférence en 2013, contre les Spurs de Pop. Peu d’humeur, les Texans jouent aux nettoyeurs et passent le balai dans le Tennessee, 4-0. Hier soir, la victoire à la Scotiabank Arena était le moment propice pour Marc Gasol de faire une dédicace à ses anciens camarades au micro notamment de James Herbert de CBS Sports.

« Tous mes anciens coéquipiers de Memphis, en particulier Tony (Allen), Zach (Randolph) et Mike (Conley), ils sont là avec moi. »

Bien sûr, quand il dit que ses ex-coéquipiers sont dans son cœur, c’est une image. Même s’il n’y a aucun doute sur le fait qu’on peut faire tenir toute la légion étrangère dans le ventre de Big Mac Marc. Des propos forcément bien reçus, au pays d’Elvis.

Dans cette postseason, Marc Gasol est loin d’être le Dino le plus en vue. En effet il se « contente » de 8,6 points, 6,1 rebonds et 3,2 assists en moyenne pour 32 minutes sur le parquet. Néanmoins cette nuit, son 2/2 du parking a lourdement pesé sur le déroulement du match, tant ses tirs sont survenus à des moments clés de la rencontre. De plus, le DPOY 2013 assume bien son statut puisqu’il prend beaucoup de place dans la peinture, empêchant le Greek Freak d’aller finir en puissance et Brook Lopez de surnager. De l’autre côté du terrain, il sert de point d’appui pour le jeu placé, où il tente rarement de post-up son vis-à vis, laissant les Kawhi, Lowry et Siakam créer le mouvement. On peut louer sa vitesse d’adaptation au jeu de Toronto, lui qui était habitué à dominer les raquettes en touchant bien plus de ballons. Marc ne donne pas son corps à la science mais il le dédie au collectif. Même pour une dizaine de pots de miel, l’ourson n’abandonnerai pas le plan de jeu mis en place par Nick Nurse. Contre les Dubs, Marco devrait notamment croiser Andrew Bogut. Autrement dit, ça va discuter de la cuisson du steak dans la peinture. Il aura pour mission de faire l’éboueur face à un Australien peu athlétique et qui saute aussi haut que Fred Weis pour contrer Vince. Bon, le plus dur restera de stopper les coupes des Californiens.

Pour la première fois de sa carrière, Marc Gasol participe à des Finales NBA. En homme de main de The Klaw, il devra faire son boulot et répondre présent comme toute la rotation canadienne. Néanmoins, il restera un problème, comment faire passer la bague autour de son doigt ? Allez, chaque chose en son temps.

Source texte : CBS Sports

2 Commentaires

2 Comments

  1. LeVerbe

    27 mai 2019 à 7 h 43 min at 7 h 43 min

    Marc Gasol a été drafté par les Lakers et s’est fait échanger l’année suivante vers Menphis. Ce trade est très connu car c’est Pau Gasol qui fait le chemin inverse.

  2. Youn

    27 mai 2019 à 9 h 38 min at 9 h 38 min

    En juin 2017, il est drafté en quarante-huitième position par les Lakers…
    ça ne serait pas plutot 2007.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top