Bucks

La saison prochaine, un tournant pour l’avenir de Giannis Antetokounmpo aux Bucks ? Vaudrait mieux atteindre les Finales…

On sait que le Grec adore Milwaukee, mais attention à ne pas enchaîner les déceptions en Playoffs.

Source : NBA League Pass

Tout juste éliminés des Playoffs par les Raptors, les Daims de Giannis Antetokounmpo sont en vacances. Une désillusion pour la meilleure équipe de saison régulière. Du coup, les performances de l’an prochain seront encore plus importantes pour augmenter les chances de prolonger le Greek Freak sur le long terme. 

Auteur d’une saison calibre MVP, avec des moyennes de 27,7 points, 12,5 rebonds et 5,9 assists sur l’exercice 2018/2019, Giannis a porté sa franchise cette année. Cela lui a valu une sélection dans une All-NBA Team, sa deuxième sous le maillot des Bucks. Ainsi, il s’est qualifié pour une extension en supermax de 247,3 millions de dollars sur cinq ans, soit le plus gros contrat de l’histoire de la Grande Ligue. Rien que ça. Mais il n’y est éligible que l’été prochain lorsqu’il aura atteint ses sept ans d’expérience en NBA. Ce montant, forcément alléchant pour tout joueur, place Milwaukee en pole position pour prolonger le Grec. De plus, Giannis est un amoureux de la ville : sa mère a posé ses valises près de chez lui, il adore le staff médical et les fans… Ça ressemble à un compte de fées type Dallas et Dirk tout ça ! Après la désillusion de samedi soir, le Grec appelle l’institution à continuer de travailler, afin que leurs efforts soient récompensés l’an prochain. Il s’est exprimé en conférence de presse :

« C’est le début d’un long parcours. Nous allons devenir meilleurs et nous reviendrons l’an prochain, en croyant en ce que nous avons bâti cette année. »

Mais pour maximiser leurs chances de continuer l’aventure au-delà de la saison prochaine avec Giannis, les Bucks doivent faire une priorité des contrats qui arrivent à expiration cet été, à savoir ceux de Malcolm Brogdon, Brook Lopez et Khris Middleton. Quand Antetokounmpo parle de construction, ceux-là en font forcément partie. Tout comme le coach Mike Budenholzer, arrivé d’Atlanta, qui indique savoir où l’équipe doit progresser dès l’an prochain. D’abord, trouver un moyen d’accentuer encore plus le rendement de Giannis. Son potentiel étant tellement grand, il est frustrant de le voir galérer dans certaines situations de jeu sur demi-terrain. En post-season, faire progresser Eric Bledsoe sur sa confiance quand il dégaine tout court. Son contrat étant particulièrement important, Mike B. croit néanmoins en sa capacité à relever la tête après des Playoffs décevants. Selon Bud et à juste titre, ce n’est pas le talent qui manque mais bien la confiance.

Si les Daims n’atteignent pas les Finales l’an prochain, la pression risque de monter pour Milwaukee par rapport au cas Giannis. De plus, ses ambitions sont grandes et on connaît le compétiteur, donc attention tout de même à ne pas enchaîner les déceptions en Playoffs. Le projet étant déjà bien forgé pour le Greek Freak, avec notamment des types adaptés pour un spacing idéal, il serait catastrophique d’en perdre la pièce maîtresse.

La saison à venir pour les Bucks sera donc importante. Les Finales sont clairement l’objectif, mais si Kawhi Leonard prolonge à Toronto, la tâche sera une nouvelle fois compliquée pour les Daims. Et il ne faudra pas se rater à ce moment-là.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top