Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : et si l’air de l’Oregon revigorait un peu les Blazers ?

Damian Lillard Stephen Curry

L’un va devoir porter son équipe à la victoire, l’autre veut continuer à dominer. Voilà le tableau.

Source image : montage TrashTalk via NBA League Pass

La TrashTalk Fantasy League, on y va ! Des nuits passées un œil sur l’écran et l’autre sur la calculette, des scores qui conditionnent votre journée au travail, des insultes lâchées par seaux de vingt litres, mais aussi des idylles qui naissent grâce à un top pick. Car la TTFL c’est surtout ça, un merveilleux outil social qui peut changer votre vie du tout au tout. C’est parti pour la preview du soir, avec juste ce qu’il faut comme conseils pour vous aider, en espérant que vous ne nous en tiendrez pas (trop) rigueur si l’on vous emmène sur la mauvaise voie…

Le match du soir :

  • Blazers – Warriors

Le pick qu’il ne faut pas manquer

Stephen Curry : impossible de passer à côté du Chef cette fois-ci. Le meneur des Dubs reste sur deux best picks de suite pour commencer la série, avec un 56 puis un 52. Si on ajoute son 45 dans le Game 6 face aux Rockets, on peut dire que Steph vit plutôt bien l’absence de Kevin Durant à ses côtés. Le double MVP est redevenu le leader offensif absolu de son équipe, et il rappelle à ceux qui en doutaient de quel bois il est capable de se chauffer. Si Portland n’a toujours pas de solution pour l’arrêter, bonjour les dégâts, ça pourrait chauffer grave au Moda Center. Mais bien entendu, vous pouvez aussi tenter un Lillard ou un McCollum. Deux mecs qui, à domicile, n’auront pas le droit à l’erreur pour ne pas laisser la série leur échapper pour de bon.

Le pick qu’il faut éviter à tout prix

Enes Kanter : 27, puis 10. Voilà les deux scores du Turc depuis le début de la série. On l’attendait au tournant, on espérait le voir mis dans de bonnes dispositions face à la raquette des Warriors, mais force est de constater qu’Enes galère grave. Peu servi, peu efficace, le pivot reste sur une très mauvaise performance, et avec son épaule récalcitrante, il n’est pas dit qu’il parvienne à se remettre sur de bons rails. Peut-être que l’énergie du Moda Center va le revigorer, mais franchement, on n’y croit pas trop, et on parie surtout sur une masterclass des deux arrières des Blazers plutôt que sur le réveil de l’intérieur de Portland.

Le conseil du rédacteur du jour (Matthieu)

Draymond Green : discrètement, le cœur et l’âme des Warriors réalise un très bon début de série. 26 dans le Game 1, 33 dans le Game 2, et voilà comment on peut commencer à sniffer le bon plan. Alors bien sûr, c’est risqué de le jouer maintenant, et plus sage de le garder en vue des probables Finales NBA pour Golden State. Mais le pick nez creux est peut-être là. Avec sa capacité à noircir toutes les cases de la feuille de stats, tous les soirs, Dray est le genre de pick qui est capable d’égayer vos nuits. Et pour peu que ses shoots tombent, comme ça a été le cas lors du Game 2 (8/12), ça peut faire un score sympa.

Voilà pour la preview de cette nouvelle soirée de NBA. Toujours beaucoup de hype, alors on se retrouve demain pour les habituels ascenseurs émotionnels. Et on prévient les petits nouveaux, attention ça peut piquer au réveil.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top