Bucks

Brook Lopez a été impérial : 29 points, record personnel en Playoffs, on savait pas que Giannis était lieutenant

Pour le Game 1 de la finale de conférence entre Milwaukee et Toronto, tous les yeux étaient forcément rivés sur le duel de superstars entre Giannis Antetokounmpo et Kawhi Leonard. Sauf qu’au final, il y a un mec qui a posé son empreinte sur la rencontre et qu’on n’attendait pas vraiment à ce niveau. Faites entrer Brook Lopez.

C’était le Brook Lopez Game ! La première rencontre de la série entre les Bucks et les Raptors ne s’est pas jouée à grand chose et le pivot de Milwaukee a véritablement fait la différence, lui qui a sorti une performance XXL pour permettre à son équipe de passer l’obstacle canadien. Giannis Antetokounmpo a fait du Giannis, Malcolm Brogdon a été très précieux en sortie de banc mais c’est bien Lopez qui a été l’homme du match, au grand dam d’une équipe de Toronto qui avait plutôt la maîtrise de la rencontre pendant trois quart-temps, avant de complètement s’écrouler dans le dernier. En inscrivant notamment 13 points dans l’ultime période, Brook Lopez a été l’une des principales raisons qui expliquent la domination de Milwaukee dans le quatrième quart, remporté 32-17 par les hommes de Mike Budenholzer. Pour rappel, les Bucks possédaient quand même un retard de sept points au moment d’attaquer les 12 dernières minutes, mais Lopez a alors pris feu en plantant rapidement deux banderilles du parking, avant d’égaliser sur un tip shot. Et c’est encore ce diable de Brook qui a fait mal aux Raptors dans le money time, avec d’abord un dunk en transition qui a permis à Milwaukee de prendre un avantage définitif, puis un nouveau tir primé pour creuser l’écart. Quand on vous dit qu’il a fait la diff.

Sa grosse contribution offensive dans le quatrième quart-temps ne doit cependant pas faire oublier sa performance globale, parce que Brook Lopez ne s’est pas tourné les pouces pendant le reste de la rencontre. La preuve, il termine la partie avec 29 points au compteur, un record personnel en Playoffs, 11 rebonds (dont quatre offensifs) et quatre contres, à 12/21 au tir dont 4/11 from downtown. Une perf complète, une perf de patron, avec un apport défensif qui doit également être souligné ainsi qu’une multitude d’expressions faciales qui vont bientôt se retrouver dans des GIFs. A la rue durant la demi-finale de conférence face aux Celtics, Brook Lopez a donc parfaitement redressé la barre, pour le plus grand bonheur de son équipe qui avait vraiment besoin de sa production cette nuit. On a parlé de Giannis et de Brogdon, qui ont assuré dans ce Game 1, mais Khris Middleton n’a pas été transcendant, Eric Bledsoe a galéré si l’on excepte son bon passage en début de deuxième mi-temps, et le duo George Hill – Pat Connaughton a terminé avec… un zéro pointé en combiné. Alors oui, heureusement qu’il était là le Brook, sinon les Bucks seraient menés 1-0 à l’heure qu’il est. Et comme l’a indiqué le Greek Freak avant la rencontre, Toronto c’est pas Boston hein.

Du grand Brook Lopez donc, qui vient de nous sortir l’un de ses meilleurs matchs de Playoffs en carrière. Il s’est même permis quelques moves bien inhabituels, signe que c’était bien sa soirée. Et pour couronner le tout, il est devenu seulement le quatrième joueur de l’histoire à terminer un match de Playoffs avec au moins 29 points, 10 rebonds, quatre tirs primés et quatre contres. Les trois autres ? Kevin Durant, Kobe Bryant et Dirk Nowitzki. Pas mal le cercle VIP hein ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top