Jazz

De l’eau dans le gaz entre le Jazz et les Grizzlies : dans l’Utah, on prend mal les leaks de potentiels trades

Ricky Rubio

Ricky Rubio a failli ne pas jouer les Playoffs cette saison.

Source image : NBA League Pass

En discussion peu avant la trade deadline pour un échange entre Ricky Rubio et Mike Conley, le Jazz et les Grizzlies ne sont pas parvenus à trouver un accord. La faute à un leak de l’information dans la presse. Quelque chose qui passe plutôt mal pour le front office de l’Utah.

Être au courant d’un deal ou de négociations avant même que ce soit officialisé par une franchise, c’est devenu monnaie courante en NBA, grâce aux insiders comme Adrian Wojnarowski ou Shams Charania. Mais à Salt Lake City, on a très mal pris de voir des insiders rapporter des rumeurs de discussion de trade avec Memphis. Aux alentours de la trade deadline, les deux équipes ont tenté de négocier un deal centré autour de Ricky Rubio et Mike Conley. Le trade a capoté, et selon le GM du Jazz, Dennis Lindsey, c’est parce qu’une des deux équipes s’est montrée un peu trop bavarde auprès des médias. C’est en tout cas ce qu’il rapporte à Jody Genessy de Deseret News :

« Malheureusement, une équipe a fait fuiter quelque chose et ce n’était pas éthique. »

Visiblement, Lindsey l’a mauvaise, et on peut le comprendre. Ricky Rubio est free agent cet été, et savoir qu’Utah a tenté de l’envoyer à Memphis va peut-être altérer ses envies de rester chez les Mormons. Ce serait un coup dur pour le Jazz, qui a vraiment besoin d’un meneur de jeu, avec comme seuls back-ups Raul Neto, également free agent, et Dante Exum, blessé une grande partie de la saison, et même une grande partie de sa carrière. Reste également à savoir ce qu’il adviendra de Mike Conley. Après 12 saisons à Memphis, l’avenir du meneur ne s’écrit probablement plus dans le Tennessee. À bientôt 32 ans, le quatrième choix de la Draft 2007 ne fera sans doute pas partie du projet de reconstruction des Grizzlies. Il sera tout de même sous contrat l’an prochain, avec un coquet salaire de 32,5 millions de dollars. Il bénéficie également d’une early termination à 34,5 millions de dollars pour 2020-21.

Ce genre d’imbroglio peut ternir les relations de travail entre deux franchises. Toujours à la recherche d’un coach, les Grizzlies ont opéré de grandes manœuvres au sein de leur front office cet été. Zach Kleiman et Jason Wexler ont été promus, tandis que Chris Wallace, l’ancien GM, a été rétrogradé. Malgré tout, les trois décisionnaires sont toujours dans l’organigramme, ce qui ne devrait pas favoriser les futures négociations avec le Jazz. Ce n’est d’ailleurs pas la seule fois où Memphis a été au cœur d’un quiproquo concernant un trade cette saison. En décembre dernier, les Grizzlies et les Suns s’étaient emmêlés entre Dillon Brooks et MarShon Brooks. Une affaire qui en avait fait rire plus d’un au sein de la Ligue.

Beaucoup d’incompréhension concernant cette affaire entre Jazz et Grizzlies. La fuite dans la presse a visiblement beaucoup énervé Dennis Lindsey, quand bien même il est de notoriété publique que ça fait partie du business. De quoi entacher les relations entre les deux franchises dans le futur ? Ce serait tout de même étonnant de se priver d’un partenaire au sein d’une Ligue fermée… non ?

Source texte : Deseret News

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top