Rockets

Preview Rockets – Warriors, Game 6 : une brèche inespérée s’est ouverte, y’a une étiquette de chokeur à s’enlever

rockets

Les Rockets ont une opportunité unique.

Source image : NBA League Pass

Les Rockets sont dos au mur, mais ils seront à domicile pour ce Game 6 face aux Warriors. Pas d’autre choix que de gagner pour forcer un match de plus et espérer faire tomber le double champion en titre. Et sans Kevin Durant, c’est peut-être l’occasion ou jamais.

Personne n’a encore réussi à gagner à l’extérieur dans cette série, et ce serait un très mauvais moment pour les Rockets si ça commençait cette nuit. À 3 heures, Houston joue sa saison dans le Game 6 face aux Warriors. Contenu sous les 100 points pour la première fois de la série lors du Game 5, l’attaque des Fusées va évidemment devoir décoller à nouveau, et tourner à plein régime pour espérer trouver la faille dans la défense de Golden State. Ces derniers seront privés de Kevin Durant, blessé au mollet, pour le restant de la série. C’est peut-être LA chance que les coéquipiers de James Harden attendaient. Telle l’absence de Chris Paul pour les Games 6 et 7 l’an dernier, la blessure du Snake est un immense coup dur pour les Warriors, d’autant plus que l’ailier marchait sur l’eau depuis le début des Playoffs. Inarrêtable en attaque, précieux en défense de par sa longueur et ses qualités athlétiques, KD va beaucoup manquer aux siens. D’autant plus que Steve Kerr ne va plus pouvoir aligner sa death line-up d’entrée de jeu. Résultat, on va en attendre beaucoup plus de Steph Curry, en grande difficulté avec son tir depuis quasiment le début de la postseason. Sans Durant à ses côtés, le Chef va devoir mettre Houston dans la sauce lui-même, pour éviter à son équipe de disputer un Game 7, et permettre à son coéquipier de bénéficier de quelques jours de repos en plus, avant une potentielle finale de Conférence contre Denver ou Portland.

Pour les Rockets, l’occasion est trop belle, mais l’échec serait dévastateur. Chris Paul se trimbale déjà une réputation de loser depuis 15 ans. En cas d’élimination ce soir, James Harden récupérerait définitivement la même étiquette. Malgré ses problèmes oculaires, le Barbu a porté les siens tout au long de la série. Ses lieutenants connaissent leur rôle, mais les tirs doivent tomber. Ça n’a pas été le cas pour Eric Gordon et Chris Paul dans le Game 5, puisque les deux hommes ont terminé à 8/28 en cumulé. En difficulté depuis le début de la série, Clint Capela est peut-être le gagnant surprise de la blessure de Kevin Durant. Si jamais Steve Kerr décide de titulariser un pivot « classique », Houston bénéficiera de la mobilité du Suisse sur pick-and-roll, et aura de quoi exploiter des brèches dans la défense des Warriors. Mais, encore une fois, il faudra que les tirs tombent, pas comme au Game 5, où les Fusées ont terminé à 12/41 du parking. Sans Kevin Durant et les tentacules qui lui servent de bras, il y aura probablement plus d’espace. Aux hommes de Mike D’Antoni de l’exploiter.

Malheur, immense malheur au Texas si la saison des Rockets venait à s’arrêter cette nuit. Physiquement, les Warriors sont diminués, privés de Kevin Durant, et avec un Steph Curry en difficulté. C’est l’occasion rêvée de créer un séisme retentissant dans toute la Ligue… ou d’en devenir la risée en cas de nouvel échec.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top