Los Angeles Clippers

Pour Patrick Beverley, le meilleur, c’est Kevin Durant : il doit bien se rappeler de la mixtape sur sa tête au premier tour

Kevin Durant Patrick Beverley

Une meilleure love story que Twilight.

Source image : NBA League Pass

A ce stade-là, ça fait un peu redite, mais, encore une fois, Kevin Durant est en train de choquer tout le monde avec sa campagne de Playoffs en mode cheat code. Sauf que, cette fois, ça ne vient pas de nous, mais d’un gus dont l’avis pèse pas mal dans le game.

On préfère le dire d’emblée, si vous n’aimez pas les stats, cet article n’est peut-être pas pour vous. Vous connaissez le dicton, les hommes mentent mais pas les chiffres, et même si c’est assez contestable, les chiffres s’imposent pour quantifier ce que KD est en train de réaliser en cette postseason. Sur les sept derniers matchs, l’albatros de la Baie tourne à… 39,4 points, à 51,1% d’adresse, dont 44,3% du parking. Oui, c’est même plus que votre personnage Ma Carrière sur NBA 2K, et c’est surtout ce genre de pures performances all-time qui, pour le moment, portent les champions en titre lors des Playoffs. Face aux Rockets, l’opposition s’est corsée, avec une série revenue à 2-2, balle au centre depuis la nuit passée. Mais Rockets ou pas, James Harden machin chouette, rien à foutre. Presque 37 pions par match, encore des pourcentages vertigineux, même si P.J. Tucker se prend à jouer les charmeurs de serpents, absolument rien n’y fait. C’est comme si KD décidait lui-même de quand et de la position dans laquelle il allait poser ses prochaines douceurs. Arrivé à ce stade, ça force l’admiration, et c’est d’ailleurs l’une des plus coriaces de ses récentes victimes qui a tenu à lui rendre hommage.

Vous vous souvenez évidemment de la série du premier tour opposant Golden State aux surprenants Clippers, un duel qu’on annonçait à sens unique et qui a finalement été un régal pendant bien plus longtemps qu’on le pensait. A n’en pas manquer, l’ailier superstar des Warriors s’en souvient lui aussi, et son mano a mano avec Patrick Beverley a quelque peu défrayé la chronique. Le chien de garde de L.A. avait fait de sa mission personnelle de freiner l’ancien MVP, et même si ça n’a pas empêché Durant de claquer sa mixtape des familles, notre bon vieux Pat a bien rempli son rôle de véritable poison, notamment en frustrant son vis-à-vis au point de provoquer son expulsion lors du Game 1. Mais à l’arrivée, rien à faire, 35 points de moyenne sur les six matchs, à 56,7% au tir et 40% de loin… Maintenant que son équipe est partie en vacances la tête haute, le courageux meneur a pu prendre un peu de recul et revenir sur sa confrontation parfois tendax avec le Slim Reaper. Sur le plateau de NBA TV, Beverley n’a pas tari d’éloges concernant notre suspect, puisqu’il a indiqué que Durant était, selon lui, le meilleur joueur de la Ligue actuellement, et ce sans aucune contestation possible. Une belle marque de respect, surtout venant d’un défenseur d’élite, étant en plus lui-même l’un des joueurs les plus respectés du circuit pour sa dureté et son abnégation à toute épreuve.

« Il venait pour tuer [lors de la série face aux Clippers, ndlr]. Et j’ai défendu sur beaucoup de gens. Après la série, je suis rentré chez moi et j’ai dit à mes potes, il est le meilleur joueur de toute la NBA, haut la main. Sans aucune contestation. Il voyait une ouverture et il la saisissait à chaque fois. C’est un état d’esprit de tueur. »

Qui aurait cru, lors de leurs accrochages au tour précédent, que l’on assistait à la formation du futur couple phare de la Ligue ? Kevin Durant et Pat Beverley, la bromance ne fait peut-être que commencer. Enfin, ça c’est jusqu’au prochain match entre Warriors et Clippers, faut pas déconner non plus. 

Source texte : NBA TV

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top