Celtics

Preview Celtics – Bucks, Game 4 : ça va, on transpire pas trop du côté de Boston ?

Paul Pierce

Alors comme ça Paulo, elle est pliée cette série ?

Source image : YouTube / Any Given Wednesday

Crucial, voilà un terme qui dépeint à merveille l’acte IV qui opposera Bucks et Celtics cette nuit au TD Garden. Si les hommes de Brad Stevens partaient sur les chapeaux de roue lors de cette demi-finale de Conférence en reprenant l’avantage du terrain aux Daims dès le Game 1, la tendance s’est plus qu’inversée et c’est désormais du côté de Boston que l’on craint une fin de saison prématurée.

Vous le sentez, le TD Garden en mode apnée cette nuit ? 48 minutes de stress intense, voilà ce que devraient vivre les 18 624 fans de Boston présents dans l’arène celte. En effet, cette quatrième confrontation n’est pas loin d’être un win or go home pour Kyrie et sa bande. Un plan de jeu magistral mis en place par Brad Stevens pour piéger les Bucks d’entrée et un Giannis éduqué par papa Horford lors du Game 1 et on voit déjà les Celtics éliminer sereinement la meilleure équipe de régulière ? Coach Bud et le Grec ont bien ri, se sont adaptés, ont démoli les Celtics lors du Game 2 et sont venus reprendre l’avantage du terrain à Boston lors de la dernière confrontation. Fort, très fort, et on sent bien que la rigolade n’est plus de mise dans le Wisconsin, à tel point que c’est désormais tout le Massachusetts qui tremble tant une défaite lors de ce Game 4 pourrait être les prémices de vacances prématurées. Pour Milwaukee, la mission est simple : enfoncer les C’s le plus vite possible pour se donner une chance de finir le boulot à domicile dès mercredi. Du côté de la Green Nation, le gourou Brad Stevens va devoir trouver les outils nécessaires pour stopper l’arme de destruction massive qu’est Antetokounmpo. On l’a vu, Al Horford, en bon chef de meute, pose plus d’un soucis au futur MVP sur demi-terrain. Le problème ? Dès lors que Milwaukee arrive à accélérer le tempo, dès lors que le Freak déploie ses grands compas, la défense de Boston devient plus que vulnérable. Imposer son rythme et limiter les pertes de balle, voilà donc deux points clefs que les celtes se devront de maîtriser s’ils veulent espérer repartir du TD Garden à égalité avec les Bucks. Pour déjouer les plans de coach Bud, Brad Stevens pourrait également compter sur un retour de Marcus Smart dès cet acte IV. Si le pitbull est en short ce soir, nul doute qu’il pourrait causer des maux de tête à Brook Lopez et compagnie. Même sans être à 100%, le cœur et les cojones des Celtics apportera une bonne dose de défense, de hustle et d’intensité, tout ce qu’il faut pour être le facteur X de cette rencontre.

Très (trop ?) bavard et très (trop ?) confiant tout au long de la saison régulière, ce Game 4 pourrait bien donner l’occasion à Kyrie de joindre la parole aux actes. Le Kyrie Game de la série, c’est toute la Green Nation qui l’attend. Alternant le bon (26 points et 11 assists au Game 1 à 57% aux tirs) et le moins bon (9 points à 4/18 aux tirs lors du Game 2 et un très faible 8/22 aux tirs malgré ses 29 points au Game 3), on ne peut pas dire que Kyrie porte son équipe comme il le pourrait et comme il le devrait. Forcément, ses lignes pourraient bien vite devenir obsolètes si Uncle Drew se fâche tout vert et qu’il nous sort un match magique dont il a le secret. Devant son public, dans un contexte de victoire quasi obligatoire et pour montrer que Giannis n’est pas la seule Superstar de la série, Kyrie serait bien inspiré de nous sortir cette perf’, celle qui pourrait changer l’avenir de la série et celle qu’on ne sera pas prêts d’oublier. La trentaine de points, la dizaine d’assists, quelques rebonds et les deux ou trois interceptions qui vont avec, le tout à un pourcentage au tir plus que correct et avec un money time géré de main de maître ? Cela ne serait sans doute pas de trop s’il ne veut pas qu’on lui rappelle dans quelques jours qu’aucune équipe n’était censée pouvoir battre les siens sur une série de sept matchs.

Milwaukee a repris les clefs du camion et semble prêt à avancer sereinement vers les Finales de Conférence. La bande d’Uncle Drew doit quant à elle réagir sous peine de partir en vacances plus tôt que prévu. Et si ce Game 4 était la première véritable grosse bataille entre ces deux équipes ? Daims et Celtes risquent bien de s’écharper comme rarement, on se donne donc rendez-vous à 1 heure pour voir qui en sortira vivant. 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top