Blazers

Preview Blazers – Nuggets, Game 3 : que la guerre pour l’avantage du terrain continue

La guerre des boutons - Blazers - Nuggets

C’est la guerre des boutons pourtant ni DeMar DeRozan ni Wendell Carter Jr n’apparaissent sur cette image.

Source image : YouTube

Comme Damian Lillard l’a rappelé après le Game 2, on dit souvent qu’une série commence lorsqu’une équipe remporte un match à l’extérieur. Donc c’est bon là on peut y aller.

En effet, car dans un match… bizarre et dont le script fut très loin du game 1, Portland a égalisé à 1 partout lors du second match et a donc repris l’avantage du terrain à leurs ennemis du Colorado. Ce fût une rencontre physique, serrée où l’adresse était en vacances et à ce jeu là, c’est les Blazers qui se sont imposés. Comme l’a dit Nikola Jokic après la défaite, ils n’ont pas si bien joués que ça, ils peuvent faire beaucoup mieux mais ils ont juste été plus agressifs, ils en voulaient plus. Denver aussi peut faire mieux bien sûr, ils ne shooteront pas tous les soirs à 34% et à 20% de loin, c’est impossible. Mais ils se sont tout de même plantés une belle épine dans le panard, le Moda Center est une des arènes les plus chaudes de la Ligue et s’imposer là bas n’est pas chose aisée, demandez au Thunder. De surcroît, les Nuggets sont une équipe qui joue terriblement bien chez elle, dans leur altitude mais qui a plus de difficulté loin de ses bases, un bilan de 20 victoires pour 21 défaites en déplacement en régulière pour un deuxième de Conférence, ça fait tâche. Mais si l’on peut rassurer les fans, ils étaient dans la même situation dans la série face aux Spurs et ont réussis à reprendre l’avantage. Nous sommes en Playoffs et en Playoffs, everything is possible.

Léger coup dur pour les hôtes, l’absence potentielle de Mo Harkless qui est sorti après seulement 12 minutes de jeu lors du Game 2. Décidément ces Blazers n’ont pas de chance avec les blessures sur les deux derniers mois ! Là où on s’est souvent moqué du joueur et de son contrat, qui reste bien trop cher, il est très bon sur ce début de postseason, il est bosse du défensivement, a fait vivre un petit cauchemar à Paul George au tour précédent et met les points qu’il faut. Il apporte du hustle et il faudra donc sûrement combler ce manque ce soir pour les hommes de Terry Stotts. Il reste tout de même de nombreux soldats dans le roster des Blazers, on peut leur reprocher beaucoup de choses mais les Al-Farouq Aminu, Zach Collins ou Meyers Leonard sont des combatifs qui se donneront à 100% à chacun de leurs passages sur le parquet. Sans oublier Enes Kanter, le pivot est un modèle d’envie et de générosité, il joue avec une épaule en vrac et ça ne se voit pas, il est plus que jamais le joueur avec lequel on part à la guerre et son importance est énorme dans cette équipe. C’est évidemment les talents de Damian Lillard et de C.J McCollum qui feront en grande partie la décision mais ils ont besoin de tous ces guerriers derrière eux pour dans un premier temps conserver cet avantage du terrain cette nuit à 4h30 du matin puis filer vers les finales de Conférence.

Ce n’est pas la série la plus médiatisée mais quel kiff. C’est un vent de nouveauté et d’inédit qui souffle sur la NBA avec cette demi-finale de Conférence entre deux équipes qui ont réalisé d’excellentes saisons régulières. Deux équipes qui ont fait respecter la « hiérarchie au premier tour. Deux équipes qui méritent d’être là et qui proposent du très bon basket. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top