3x3

Les États-Unis se lancent enfin sérieusement dans le 3×3 : la perspective d’une médaille de plus en 2020, une sacrée belle carotte

3x3

Tu sais que tu pars de très loin quand t’as les règles du jeu sur ton affiche promotionnelle.

Source image : USA Basketball

Après avoir quasiment avalé toutes les médailles d’or possibles et imaginables sur le circuit olympique depuis  l’instauration du panier-ballon dans le programme en 1936, les États-Unis ont donc décidé de mettre le nez à la fenêtre du 3×3, l’une des disciplines qui sera rookie en 2020 à Tokyo.

1972, 1980, 1988 et 2004, voici les quatre éditions qui manquent au palmarès de Team USA pour réaliser un sans-faute historique. 15/19 ça n’est finalement pas trop mal et sans des coups de chaud de Ginobili, Sabonis ou Belov, ce n’est pas à la moyenne au tir de Klay Thompson dans un bon soir que ressemblerait le bilan olympique des États-Unis mais bien à la moyenne en physique-chimie des frères Bogdanov. Une main-mise spectaculaire et quasiment sans partage donc, mise en lumière à son firmament par le rassemblement en 1992 de la plus belle équipe de basket de tous les temps, avant que les Knicks 2019 ne leur passent devant, évidemment. A présent que le 5×5 semble être parti pour rester cainri un moment (on vous laisse checker le roster de Team USA hein, et pensez à vous hydrater), c’est une autre déclinaison du b-ball que les States vont prendre à bras-le-corps : le 3×3. Prochainement intronisé pour les JO 2020 de Tokyo, le 3×3 commence à faire son trou sur la planète orange, notamment en France, mais n’a pas encore trouvé grâce aux yeux du public et des joueurs américains, malgré la montée en puissance de cette ligue de Massimo Gargia de la NBA qu’est la Big3 League. Équipes d’universitaires envoyées à la va-vite sur les compétitions internationales, ça ne prend absolument pas au sérieux les nations de 3×3 que sont la Serbie, la Slovénie ou même la France et résultat des courses on se fait soulever si tant est qu’on ait bien voulu faire le déplacement…

Mais tout ça c’est fini puisque USA Basketball nous annonce donc aujourd’hui la mise en place d’un circuit 3×3 tout ce qu’il y a de plus officiel, en partenariat avec Red Bull histoire d’avoir quelques ailes, avec à la clé la formation de la meilleure équipe possible, une équipe de vraie spécialistes, sur la base d’un ranking calculé au gré du nombre de tournois et surtout du nombre de victoires de ces messieurs. Vous pouvez donc d’ores et déjà vous calmer, Team USA n’enverra donc pas de trio composé de Kyrie Irving, Kevin Durant et Anthony Davis pour saigner absolument toute espèce de basketteur à Tokyo mais bien des mecs qui auront fait l’effort de suive un processus que toutes les autres nations font l’effort de suivre depuis des années, même si l’organisation de certaines fédérations nous oblige à nous tordre en six pour comprendre quoique ce soit au bordel. 23 tournois sont en tout cas ua programme à partir de cet été et ce jusqu’en mars 2020 pour permettre à USA Basketball de dégager quatre vrais spécialistes, histoire d’ajouter une médaille d’or et de plus à la gloutonnerie olympique des Américains… A noter que ces mesdames auront – évidemment – elles-aussi le droit à leur chance de représenter leur pays sur le demi-terrain.

On y est, Team USA va enfin proposer quelque chose de cohérent sur le 3×3, ou tout du moins en adéquation avec les autres pays. Attention car pour performer il faudra se fader des mecs dont c’est le métier depuis des années, donc messieurs les amerloques (ouais on se prend pour Renaud, et alors) : attention au pêché d’orgueil car vous n’arriverez pas en terrain conquis.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top