Warriors

Kevin Durant est dans la zone : Steve Kerr ose même la comparaison avec un certain numéro 23…

Kevin Durant

« Agrougrou, qui peut me stopper ? »

Source image : NBA League Pass

Depuis cinq matchs, Kevin Durant tourne à 40,2 points par rencontre. Avec Steph Curry et Klay Thompson diminués par des blessures à la cheville, l’ailier a mis toute la Dub Nation sur son dos. Son niveau de jeu attire les compliments et les comparaisons les plus flatteuses.

38 points en trois quart-temps dans le Game 3 face aux Clippers. Puis 33 dans le Game 4. Une éruption au scoring qui a continué dans les Games 5 et 6, avec 45 puis 50 pions, toujours à plus de 50% au tir. Et Kevin Durant ne s’est pas refroidi avec le début d’une nouvelle série. Dans la première manche de la demi-finale de Conférence face à Houston, l’ailier a terminé meilleur marqueur de son équipe avec 35 points. Certes, il a été plus maladroit que d’habitude (11/25), mais avec des Splash Brothers encore moins en réussite (10/25 à deux), le Snake a pris les commandes pour emmener les siens à la victoire (104-100). Indéniablement le meilleur joueur de son équipe depuis le début des Playoffs, KD a rappelé à tout ceux qui aurait pu l’oublier qu’il était l’un, si ce n’est le meilleur joueur du monde. Son coach, Steve Kerr, n’a pas manqué de faire la comparaison avec un joueur qu’il a bien connu, du côté du Chicago. Il en parle à Nick Friedell d’ESPN.

« Il y a ce mec, qui s’appelle Michael quelque chose. Je n’arrive pas à me rappeler de son nom [Jordan, pour les trois qui dorment au fond, ndlr]. Non, mais le run de Kevin sur ces dernières semaines est juste incroyable. Je l’ai dit quelques fois cette semaine : il est le joueur le plus doué sur Terre. Il est l’un des joueurs de basketball les plus techniques à avoir jamais joué. Il n’y a jamais eu personne comme lui. 2m10, avec des handles, qui shoote à trois-points, fait des passes, défends. C’est un talent incroyable. Et je pense qu’après notre défaite au Game 2 contre les Clippers, je pense qu’il a juste senti qu’il devait passer la seconde et nous porter à un niveau supérieur. C’est exactement ce qu’il a fait. »

MVP des deux dernières Finales, Kevin Durant a déjà prouvé qu’il n’était pas le genre à choke sous la pression des Playoffs. Plus confiant que jamais, serein dans son jeu, ses prises de décisions et en réussite sur ses tirs, KD sait qu’il va devoir maintenir son niveau actuel, pour passer l’obstacle Rockets. Les potes de James Harden ne se contenteront pas d’un 14/47 du parking à tous les matchs, et peut-être que certaines décisions arbitrales, sujettes à polémique la nuit dernière, ne tourneront pas en faveur de Golden State. Mais les Warriors ont également été maladroits de loin (7/22) et ont été capables de limiter les passes décisives des Texans (14 assists). Le Game 2, prévu mardi, est déjà immanquable, et si Kevin Durant continue de scorer comme il le fait depuis cinq matchs, les Fusées risquent d’avoir du mal à éviter le crash dans la Baie.

Kevin Durant est-il le meilleur joueur du monde actuellement ? Le deuxième choix de la Draft 2007 présente de solides arguments, et dans son sillage, les Warriors mènent désormais 1-0 face aux Rockets. Les coéquipiers de James Harden vont devoir tout faire pour limiter l’impact de KD lors des prochaines rencontres.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top