Cavaliers

J.R. Smith annonce sur Instagram… qu’il arrête de boire : une page se tourne dans l’histoire de la NBA

JR Smith

Henny-thing is possible.

Source image : Theinsidedrop.com

Arrêtez tout, car c’est sans aucun doute la plus grosse info qui tombera aujourd’hui. Oui, le Henny God n’est plus, nous l’avons appris hier soir sur son compte Instagram. Eh Gérard, t’as pas l’impression de déconner par hasard ?!

Ah, les belles histoires d’amour made in NBA : Dwyane Wade et le Miami Heat, Dirk Nowitzki et les Mavs… Mais y en a t-il de plus belles que celle entre J.R. Smith et la bibine ? Qui ne se rappelle pas de ces scènes d’ivresse après le titre des Cavs il y a trois ans ? Les fans de Cleveland eux, ont encore des images de Gérard défilant dans les rues à tous azimuts, les yeux qui brillent, et ce pas forcément dû au sacre de son équipe. Ils n’ont pas non plus oublié le Game 1 des dernières Finales, et cette possession déjà mythique à la toute fin du dernier quart-temps. Bon, ici, la consommation de substances n’a jamais été avérée, mais on va faire comme si, car faire ça en étant en pleine possession de ses moyens serait dix fois plus inquiétant. Tout ça, c’était chanmé, mais tout ça, maintenant, c’est fini. On vous avait prévenu que vous seriez chamboulés, et voici la déclaration poignante que le principal intéressé a lâché sur Instagram, le tout accompagné d’une photo de bouteilles… vides. La fin d’une ère.

« Pour tout ceux qui décideraient de mettre les pieds chez moi à partir de maintenant!!!! IL N’Y AURA PLUS AUCUN ALCOOL CHEZ MOI! Si vous voulez boire ramenez cette merde là d’où vous êtes venus! MAIS CHEZ MOI PLUS D’ALCOOL! #Thanks! 🤟🏾 Ne faites pas qu’en parler SOYEZ LE! »

Vous l’avez compris, aucune dérogation possible dans cette route vers la sobriété. Non seulement le joueur ne boira plus de son plein gré, mais il sera impossible de se ramener devant sa porte avec une bonne bouteille de rouge un dimanche après-midi ensoleillé et de la partager devant Michel Drucker. Tolérance zéro pour notre Gérard, qui en prenant ce virage à 180 degrés, est peut-être en train d’essayer de remettre sa carrière sur les rails. Après avoir été l’une des figures emblématiques du titre des Cavaliers en 2016, il connut une suite bien plus compliquée, avec donc sa boulette énorme lors des Finales la saison passée, débouchant sur cet exercice 2018-19 qui semble être le point culminant de la lose. L’arrière ne fut utilisé que onze petites fois cette année, dont seulement quatre en tant que starter, avec en moyenne à peine plus de 20 minutes sur le parquet. Ça ne laisse effectivement pas le temps de faire grand chose, et ses stats s’élèvent à 6,7 points et 1,6 rebonds par match, famélique. Une position de blacklisté au sein d’une des pires équipes de la Ligue, il y pourtant bien de quoi noyer sa frustration à coup de flasques, mais notre mascotte adorée voit vers l’avenir. Seul petit détail, il va falloir trouver repreneur au joueur de 33 ans, à qui il reste une année de contrat garantie, à la belle somme de 15,7 millions de dollars, quand même. ll faudra être convaincant cet été, donc, et cette nouvelle résolution a tout d’un pas dans la bonne direction. Reste maintenant à savoir combien de jours ça va tenir.

Quand on aime quelqu’un, il faut parfois accepter que cette personne prenne des décisions bénéfiques pour elle, mais qui ne sont pas vraiment dans notre intérêt personnel, et c’est le cas ici. Gérard sobre, on tire un trait sur un paquet de moments cultes, mais on le fait parce qu’on l’aime d’amour. Encore ces putains d’oignons.

Source texte : Instagram/@JRSmith

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top