Los Angeles Clippers

Preview Clippers – Warriors, Game 4 : bonne chance à L.A. maintenant que le bulldozer est lancé

Warriors Draymond Green Stephen Curry Kevin Durant

Même avec un All-Star de moins, les champions en titre continuent de faire flipper.

Source image : YouTube/NBA

Les Clippers ont été valeureux, très valeureux jusqu’ici, avec un un exploit lors du Game 2 qui restera dans les mémoires quoi qu’il arrive. Depuis, lors du dernier match, le retour à la réalité fut assez rude, avec une défaite large et un Kevin Durant qui passe le mode Slim Reaper. Ce soir à 21h30, il va falloir ressortir le costard de super-héros et empêcher la série de prendre le virage à sens unique que l’on pressentait. 

Doc Rivers le clamait haut et fort suite à la remontada historique du deuxième match, cette équipe des Clippers a des ambitions. Même si les experts ne sont pas d’accord, ses joueurs savent ce qu’ils valent. Quand on ne donnait pas cher de leur peau à l’annonce de la confrontation face aux double-champions en titre, les Angelinos restaient dans leur bulle. Quand l’on faisait tous les choqués après la victoire sensationnelle des siens, le Doc parlait simplement de potentiel. Ce fameux potentiel, il est bien là, sauf qu’il faudra le maximiser à 4000% pendant 48 minutes pour faire davantage illusion, et/ou également compter sur un faux pas des Warriors, ce ne serait pas de trop. Surtout, il faudra soigner son entrée de match, impérativement, car se retrouver la tête sous l’eau dès le premier quart face à une armada aussi puissante, ce n’est pas possible, même lorsque l’on s’appelle les Voiliers. Lors du Game 3, L.A. a concédé la bagatelle de 41 points dès les douze premières minutes, ce qui constitue le deuxième plus gros total inscrit en un seul quart-temps de Playoffs par Golden State sous Steve Kerr. Oui, ce n’est pas rien, surtout quand on sait que les joueurs de la Baie affectionnent particulièrement mettre des grosses taules express depuis l’instigation de leur head coach. Attention donc pour les Clipps, car une fois à 3-1, la suite ne sera assurément qu’une formalité pour leurs homologues californiens. Mais L.A. pourra sans aucun doute compter sur ses deux X-facteurs XXXL pour faire encore une fois le taf et tenter de tenir tête. D’un côté, un Lou Williams toujours aussi bluffant qui tourne à 26 points, 8,7 caviars à 52% d’adresse et plus de 44% de derrière l’arc. Pour Montrezl Harrell, son compère dynamiteur, on part sur du joli 22 points et 6,3 rebonds à 76,5% au tir (!). Oui oui, vous avez bien lu. En gros, quand il tire, ça rentre.

A priori, Doc Rivers a entièrement raison d’être confiant quant aux capacités de son équipe. Oui sauf qu’en face, il y a toujours des extraterrestres. Depuis la blessure de DeMarcus Cousins, les Warriors réussiront-ils à se relever, étant réduit à ne devoir aligner que quatre All-Stars dans leur starting five ? Oui, c’est le genre de force de frappe à laquelle on a affaire, et le troupeau de superstars s’est admirablement bien relayé depuis le début de la série pour assumer les responsabilités au scoring. Ce dont vous pouvez être sûr, c’est que, ce soir encore, il y en aura un pour sortir une perf’ de mammouth. Lors des deux premiers matchs, c’était Steph Curry qui avait le costume de patron, avec notamment un Game 1 en mode record. Lors du Game 3, c’est Kevin Durant, en #easymoneysniper qui les a posé sur la table en claquant 38 gros pions sur la tête de tout le monde. Manque de bol pour les Clipps, KD s’est également vu annuler la faute technique qu’il avait prise lors de son échange verbal avec JaMychal Green, ce qui fait qu’il a encore droit à cinq jokers avant de se prendre une suspension automatique. Une belle marge, il y a largement de quoi planter encore un ou deux cartons d’ici là.

Le conte de fée est-il fini ? Est-ce que ces Clippers, aussi surprenants que séduisants, n’étaient finalement qu’une étoile filante ? Même si défaite il y a, absolument personne ne leur en voudra. Personne à part eux-mêmes, car oui, ils ne sont pas venus pour faire du tourisme, Golden State ou pas. Rendez-vous ce soir à partir de 21h30 pour savoir si le carrosse redeviendra citrouille.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top