Magic

Preview Magic – Raptors, Game 4 : balle de break pour Pascal Siakam et sa bande

siakam

Pour convertir cette balle de break, Pascal Siakam devrait donner de grands coups dans la raquette.

Source image : NBA League Pass

La troisième opposition de la série entre le Magic et les Raptors a été magnifique, place désormais au quatrième acte qui pourrait donner un avantage presque décisif aux Canadiens en cas de back-to-back à l’extérieur à 1 heure du matin.

Car après avoir perdu le Game 1 à domicile, comme d’habitude, Toronto s’est bien ressaisi et a réussi à empocher les deux suivants pour repasser devant et reprendre l’avantage du terrain. Une description qui n’est pas sans rappeler celle de la série entre Sixers et Nets. Hier, les joueurs de Philadelphie étaient dans la même situation que celle des coéquipiers de Kawhi Leonard ce soir et avaient réussi à s’emparer du quatrième match pour mener 3 à 1 dans la série et, de ce fait, se rapprocher énormément des demi-finales de Conférence. Reste à voir si les pensionnaires de la Scotiabank Arena réussiront à les imiter. Ça ne s’annonce pas facile face à une équipe d’Orlando qui s’accroche malgré des leaders dans le doute. En effet, Nikola Vucevic (hors troisième quart-temps du troisième match) et Evan Fournier ne sont pas catastrophiques mais n’arrivent pas non plus à marquer cette série de leur empreinte. Ceux qui tiennent la baraque floridienne pour l’instant s’appellent Jonathan Isaac, Aaron Gordon ou encore Terrence Ross. On sait c’est surprenant mais chacun dans leur registre, ils sont extrêmement solides et font du mal à l’effectif de Nick Nurse. On peut d’ailleurs questionner un peu le coaching de Steve Clifford sur certains points. Pourquoi ne faire jouer que 29 minutes le sophomore lors du Game 3 alors qu’il réalisait un chantier incroyable ? Il aurait pu servir énormément dans le money-time.

D’autant plus que le leader canadien depuis le début de ces Playoffs s’appelle Pascal Siakam et que le joueur du Magic qui a le meilleur profil physique pour le défendre s’appelle justement Jonathan Isaac. Cependant, les votants pour le trophée de MIP qui ont donné leurs voies au Camerounais ne doivent pas regretter un instant. Il fait un mal fou aux Floridiens dans cette série et rajoute un peu plus de clim à chaque nouveau panier à l’Amway Arena tant il score facilement. Il arrive presque à faire passer Kawhi Leonard pour un lieutenant. De luxe, mais un lieutenant quand même. Il est en plus extrêmement régulier et nul doute qu’il sera encore là cette nuit pour à nouveau planter sa vingtaine de points et gober sa dizaine de rebonds. Il faut absolument qu’il amène ses coéquipiers vers la victoire cette nuit pour ne pas risquer de tomber dans une série longue qui pourrait être handicapante sur le reste de cette postseason. En effet, Milwaukee et Boston roulent droit vers un sweep tandis que les Sixers, eux, devraient valider leur ticket pour les demi-finales de Conférence en cinq matchs. Or, les quatre équipes sont si proches qu’il ne faut absolument pas gaspiller de l’énergie en route pour avoir encore du carburant dans les moments qui compteront davantage plus tard dans les Playoffs. On ne dit pas par là que l’obstacle Orlando est déjà franchi, juste qu’il doit l’être rapidement au vu des ambitions de la franchise de Masaj Ujiri.

Pas une rencontre définitivement décisive ce soir mais tout de même un sacré tournant, une série longue et difficile ou rapide et assez sèche, c’est à 1 heure du matin que ça se décide.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top