Spurs

Gregg Popovich affirme qu’il ne connaissait pas Derrick White au moment de sa Draft : moitié troll moitié vrai, Pop est vraiment dans son monde

Derrick White

Ce monsieur est l’un des meilleurs joueurs des Spurs cette saison, si si promis.

Source image : YouTube

Gregg Popovich est un être humain à part. Coach génial rempli de facéties en tout genre et sa dernière en date est une affirmation : il ne connaissait pas Derrick White au moment de sa Draft. Pas à nous Gregg, pas à nous.

Les Spurs sont décidément les spécialistes ultimes du steal de Draft. Manu Ginobili en 57ème position, Tony Parker en 28ème, Kawhi Leonard en 15ème, Dejounte Murray en 29ème et le dernier en date Derrick White, en 29ème également. R.C. Buford et le staff de scouts des Éperons sont des génies, des types capables de lire le potentiel de n’importe quel jeune joueur. La lumière n’est pas assez mise sur eux lorsque l’on parle de la dynastie de San Antonio. Gregg Popovich a bien raison de leur donner toute sa confiance et essaie de mettre le focus sur eux. C’est sans doute ce qu’il veut faire à travers la réussite de son meneur sophomore Derrick White en tenant la déclaration suivante au micro de ESPN :

Je ne l’avais jamais vu, (au moment de sa Draft) je ne savais même pas qu’il existait. Je ne savais pas qu’il était sur cette planète. […] Je suis occupé, j’ai d’autres choses à faire. Je ne peux pas regarder ce gars, je ne sais pas qui sont ces gars. Je suis en train de dîner, je commande du vin, je me relaxe. Ils (ses scouts) doivent dénicher dess talent non ? Moi je leur apprend tout ce qu’il y a à apprendre ensuite et en plus je devrais trouver du talent ?

Chacun son rôle dans une franchise, prends ça Tom Thibodeau. Il n’empêche, on a du mal à le croire notre ami Popovich. On veut bien qu’il ne soit pas plus investi que ça dans la recherche de jeunes pépites mais de là à ne pas connaître les joueurs sélectionnés par sa franchise, c’est un peu gros.

Quoi qu’il en soit, le joueur concerné fait une saison exceptionnelle. Nous avions un petit peu peur après la blessure de Dejonte Murray pour la mène des Spurs cette saison, mais le sophomore plutôt discret dans sa saison rookie nous a presque fait oublier le membre de la NBA All-Defensive Second Team 2018. Car Derrick White est un excellent joueur de basket-ball. 10 points et 4 passes en 25 minutes de moyenne cette saison, beaucoup de matchs au dessus des 20 points, une défense très solide et surtout un début de Playoffs spectaculaire, n’est-ce pas Paul Millsap. Sur les deux premiers matchs de la série face aux Nuggets, il tourne ainsi à 16,5 points, 2,5 passes et 3,5 rebonds à 66% au shoot, à 50% du parking et à 80% depuis la ligne des lancers. L’homme qui avait une tête de chihuahua crève l’écran et se positionne comme une pièce importante du futur de San Antonio. Mais avant de penser au futur il y a une série face à Denver à finir de la meilleure des manière pour pouvoir viser plus loin dans cette postseason. Son duo avec DeMar DeRozan domine pour l’instant légèrement le backcourt adverse constitué du pyromane Jamal Murray et de Gary Harris et ça c’est une franche réussite. Il faudra d’ailleurs essayer de maintenir ce petit avantage sur les prochaines rencontres, condition sine qua non à une qualif pour les demis de conférence.

Nul doute que Gregg Popovich a toute sa confiance en son coaching staff mais sa voix doit tout de même compter en moment de drafter un joueur. Une chose est sûre le système Spurs est parfait pour développer de jeunes talents, et Derrick White en profite aujourd’hui pleinement.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top