Pacers

Indianapolis aime ses Pacers : la ville prévoit 800 millions de dollars d’aide pour conserver sa franchise

pacers

A Seattle on doit être jaloux.

Source image : NBA League Pass

Alors que les rumeurs vont bon train à propos d’un prochain retour de la NBA à Seattle, les Pacers ne veulent pas être ceux qui auront à déménager. La ville vient d’officialiser une aide de 800 millions de dollars pour conserver la franchise lors des 25 prochaines années.

Dans l’Indiana, on aime les courses automobiles mais on aime aussi le basket. En plus d’héberger le Hall of Fame de la NCAA, Indy fait partie des villes historiques de la NBA puisqu’elle accueille la franchise des Pacers depuis 1967. L’objectif n’est clairement pas de se débarrasser de l’équipe maintenant puisque ce sont 800 millions de dollars d’aide publique qui devraient être dépensés pour garder Victor Oladipo et ses petits copains en ville selon l’Indy Star. L’enveloppe devrait s’étaler sur les 25 prochaines années pour garantir la présence des Hoosiers durant le prochain quart de siècle. Le Marion County Capital Improvement Board qui détient et gère l’ensemble des stades professionnels de la ville a unanimement voté en faveur d’un projet qui inclus un chèque de 295 millions de dollars pour permettre la rénovation de la Bankers Life Fieldhouse afin de la remettre aux normes de la NBA et 362 millions de billets verts pour assurer l’entretien annuel du lieu jusqu’en 2044. Comme à Cleveland, des travaux étaient nécessaires pour respecter le cahier des charges alors qu’Indianapolis succédera à la ville de l’Ohio pour accueillir le All-Star Game 2021.

Rarement cités lorsqu’il s’agit de bonne gestion, les Pacers sont quand même l’une des franchises de l’Est les plus régulières ces dernières années et le départ de Paul George à Oklahoma City n’a pas empêché l’équipe de maintenir ses ambitions en Playoffs. C’est la huitième postseason en neuf ans pour l’Indiana qui a tout de même réclamé des garanties pour ne pas voir son investissement public être utilisé à mauvais escient. Ainsi, les Pacers devront reverser à la ville jusqu’à 750 millions de dollars en cas de départ prématuré. Autant dire que les investisseurs désireux de ramener une franchise NBA dans leur ville à la manière de Clay Bennett devraient privilégier un autre projet que celui des Hoosiers désormais. Maintenant, il n’y a plus qu’à espérer que les résultats suivent pour permettre de ramener un nouveau titre à la maison. Mais attention quand même à ne pas construire une dynastie, après le plafond de la Bankers Life Fieldhouse va être trop petit pour toutes les bannières et la ville devra filer une rallonge pour agrandir la salle.

On attend juste le moment où Lance Stephenson va se présenter aux élections municipales pour déménager définitivement nos bureaux à Indianapolis. Les Pacers sont bien à Indianapolis et Indianapolis aime ses Pacers, on aimerait bien voir la réaction des habitants de Sacramento s’ils étaient taxés pour conserver les Kings par exemple.

Source texte : Indianapolis Star

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top