Lakers

Cirque Lakers, épisode 158 : Lonzo Ball qui veut aller se faire marabouter, vous l’aviez pas vu celui-ci ?

Lonzo Ball

Cirque Lakers > Game of Thrones.

Source image : YouTube

Vous l’attendiez tous, on se retrouve aujourd’hui pour le nouvel épisode de la série la plus attendue du moment. On veut bien sûr parler du Lakers Comedy Show. What did you expect ? Aujourd’hui, on retrouve une histoire d’opération non déclarée pour Lonzo Ball, suivie d’une annulation à la toute dernière minute. Go ?

Magic Johnson aura eu à gérer un dernier dossier rocambolesque juste avant de se faire la malle, heureusement qu’il n’a déjà plus de cheveux parce que là… On rappelle, Lonzo Ball est blessé depuis déjà de nombreux semaines, le jeune meneur souffrant d’une blessure à la cheville l’ayant mis sur la touche toute la deuxième partie de saison. VDM, surtout quand on sait qu’il a dû en plus gérer le renvoi de son associé chez Big Baller Brand, Alan Foster, après s’être aperçu qu’il y avait un trou de plus d’un million de dollars dans ses comptes, oui avec six zéros, ce qui bien sûr est quelque chose de tout à fait normal dans toute relation de confiance. Comme vous l’avez compris, ce sacré Alan est dans tous les bons coups, et c’est, encore une fois, de façon tout à fait logique qu’il organisa une opération de la cheville pour Lonzo Ball chez un docteur de l’Ohio, qui avait d’ailleurs déjà opéré le frère de ce dernier, LiAngelo. Bon, jusque-là, rien de trop fou, oui, sauf que Foster n’a pas estimé nécessaire de prévenir les Lakers de la procédure. Par contre, ce ne sera pas forcément une surprise si l’on vous dit que le père de Lonzo, LaVar, était lui au courant de ce qui se tramait, sans que ça ne le fasse tilter pour autant. Un bien bel entourage.

La suite de cette histoire ? Et bien, il a fallu rapatrier le soldat Lonzo. The Athletic poursuit en nous apprenant qu’un trio commando composé donc de Magic Johnson, mais aussi du GM, Rob Pelinka et de l’ancien agent du joueur, Harrison Gaines, a bossé ensemble afin de lui expliquer la mesure de la situation et le ramener sur le bon chemin. Oui, car en général, dans les contrats, il y a des clauses à respecter, tout ça tout ça. Dans le cas contraire, il peut tout simplement être annulé. Bien entendu, ce dénouement serait bien trop classique pour l’univers cinématique Lakers si Ball n’était déjà pas à ce moment-là dans l’Ohio, prêt à passer sous le canif d’un médecin étranger à sa franchise. Après, il faut quand même avouer que c’est loin d’être l’assurance tous risques niveau santé chez les Angelinos cette saison, et nous pouvons citer Rajon Rondo ou LeBron James comme une liste non-exhaustive de joueurs importants ayant également été sur la touche. Ainsi, ces questions au sujet du staff médical ont amené les dirigeants à réagir de la façon la plus Lakers qui soit, en virant le préparateur physique principal Marco Nunez. Ah, et au cas où vous vous demanderiez comment s’est exactement finie l’embrouille autour de Lonzo, il est finalement gentiment rentré à Los Angeles sans faire d’histoires. Comme quoi, ça peut aussi bien se finir des fois, même aux Lakers.

On faisait justement un point plus tôt au niveau de la position de head coach vacante du côté de la Cité des Anges. Voilà justement le genre de situations auxquelles pourrait être confronté l’heureux élu. Avis aux amateurs…

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top