Blazers

Preview Blazers – Thunder, Game 1 : quel que soit le vainqueur, est-ce que c’est un upset ?

Damian Lillard

C’est Dame Dolla no-sweep time !

Source image : NBA League Pass

Un an après leur choke monumental contre New Orleans, les Blazers retrouvent les Playoffs au Moda Center, ce soir (21h30) face au Thunder. Malgré leur statut de troisièmes à l’Ouest, les coéquipiers de Damian Lillard ne sont pas vraiment favoris.

Upset des chiffres ou upset des pronostics ? Quel que soit le résultat, il y aura des surpris ce soir. Est-ce que Portland, solide troisième de la Conférence Ouest, souverain à domicile (32-9) et porté par son excellente fin de saison (15-5 sur les vingt derniers matchs) va retrouver le goût de la victoire en Playoffs, qu’il n’a pas connu depuis deux ans ? Où est-ce que le Thunder, certes moins bien classé, moins serein loin de ses bases (22-19), mais tout aussi en forme avec ses cinq victoires de suite, série en cours, va s’appuyer sur Russell Westbrook et Paul George pour récupérer immédiatement l’avantage du terrain ? Un facteur majeur déterminera l’issue de ce match, et plus largement de la série : l’absence de Jusuf Nurkic. Victime d’une atroce blessure, le pivot bosnien est évidemment forfait pour toute la durée des Playoffs. Ses 15,6 points, 10,4 rebonds et 3,2 passes décisives manqueront énormément dans l’Oregon. Mais plus important encore, son poids sur la raquette adverse. Avec 3,4 prises par match, Nurkic fait partie du top 10 de la ligue en termes de rebonds offensifs. Heureusement, son remplaçant dans le cinq, Enes Kanter, fait également partie du gratin dans ce domaine. Mais le Turc ne présente pas les mêmes garanties en défense, surtout face à un golgoth comme Steven Adams. Malgré tout, sans la Bosnian Beast, les potes de Damian Lillard ne ressembleront plus vraiment à la troisième meilleure équipe en termes de rebonds offensifs… un classement dominé par le Thunder, qui aura donc encore plus d’espaces pour dominer sous les panneaux.

Hormis Nurkic, seul Andre Roberson, absent toute la saison, manquera à l’appel. Paul George et Steven Adams sont toujours listés en day-to-day, mais il semble très improbable qu’ils manquent les festivités. Maladroit depuis le début du mois de mars (26,1 points à 40,4%), il est l’heure pour Playoffs P d’émerger. Il y a un affront à laver, celui de s’être fait boire par un rookie dans le match 6 décisif de l’an dernier. Même son de cloche pour Russ, qui vient de boucler sa troisième saison d’affilée en triple-double, et tout le monde trouve ça normal. Brodie est bien trop compétiteur pour accepter de perdre trois ans de suite au premier tour. Et son duel avec Damian Lillard va faire des étincelles. Attention aux pertes de balle : OKC est la meilleure équipe de la ligue pour provoquer des turnovers, et est également première aux interceptions. Les hommes de Billy Donovan ne devront pas non plus se montrer trop gourmands, et ne pas commettre trop de fautes, car Portland possède le deuxième meilleur pourcentage de NBA sur la ligne des lancers. Damian Lillard et ses copains font également partie de ceux qui autorisent le moins de trois-points. Est-ce que ça va empêcher Westbrook d’arroser malgré ses 29% du parking cette saison ? On en doute.

Dernière donnée importante : le Thunder a sweepé la season serie, avec quatre succès disputés (111-109, 123-114, 120-111 et 129-121 OT). L’avantage psychologique est donc évidemment du côté des potes de Westbrook, qui partent légèrement favoris dans cette série. Mais pour leurs fans du Moda Center, les Blazers vont tout faire pour éviter un troisième sweep en trois ans. Le running gag a assez duré.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top