Heat

Dwyane Wade a été magique pour son dernier match à Miami : 30 points pour Flash, un départ à la perfection

Dwyane Wade
Source image : NBA League Pass

C’était une des stars de la soirée, en tout cas la star de Miami. Pour son dernier match en carrière à l’American Airlines Arena, Dwyane Wade a été sensationnel : scoring, showman, hommages, l’arrière nous a offert la totale.

Dans la catégorie des longues tournées d’adieux, il y a ceux qui réussissent bien leur coup, et ceux qui se foirent lamentablement. Wade ? On sait aujourd’hui où le mettre, en fermant les yeux. Après avoir traversé de nombreuses salles cette année et échangé un paquet de maillots avec ses adversaires, l’arrière foulait une dernière fois le parquet mythique du Heat devant son public, celui sur lequel il a tout fait, tout donné, pour sa franchise de coeur. Le gratin du gratin était évidemment présent, que ce soit Chris Bosh ou Gabrielle Union, en passant par les anciens de Miami et tout le management qui va avec. Les Sixers étaient prévus au programme en face, mais ce n’est pas ça qui était le plus important. Le plus important se trouvait dans la perf, dans l’approche, dans ce que Wade allait nous donner pour son dernier tour de piste. Plutôt épique à la Kobe, ou plutôt discret à la Duncan ? Showman de naissance, Flash a été activé ce mardi et c’est donc une performance royale qui a été offerte à la planète basket (30 points, 3 rebonds, 3 passes). Pas un immense match d’une manière globale, notamment car les Sixers n’y étaient pas et le Heat avait ses yeux comme son coeur rivés sur le numéro 3 aux fines tresses, mais Dwyane a lui bien répondu présent. D’abord avec du bon gros fade-away comme on connaît en ligne de fond, histoire de tester la défense adverse, puis ensuite avec du tir longue-distance. Mais alors de la bombinette avec ou sans la planche, tombant dans le public ou près des siens, se faisant chahuter par une salle qui était entièrement penchée sur ses faits et gestes. Ce n’était pas un stupide départ, d’un joueur vieillissant et qui foulait le parquet juste parce que c’était demandé sur son calendrier. Non, Wade savait qu’il devait laisser une dernière belle image, et c’est ce qu’il a fait cette nuit.

Aurait-il pu faire mieux ? Ou continuer à jouer encore plus longtemps ? Dwyane Wade répondra peut-être à ces questions plus tard, mais pour le moment le principal a été fait, comme dans un rêve : une dernière réussie à la maison, avec la gagne, le show, des fans en délire, une NBA à ses pieds et une sortie de rêve. Merci, Monsieur D-Wade.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top