Raptors

Chris Boucher nommé MVP et Défenseur de l’Année en G League : on peut dire qu’il a charcuté la concurrence

Une première dans l’histoire de la G-League !

Source image : YouTube

La saison régulière de G League s’est terminée il y a une dizaine de jours et les récompenses individuelles viennent d’être annoncées, avec un joueur en vedette. Ce joueur, c’est Chris Boucher, nommé à la fois MVP et Défenseur de l’Année. 

Chris Boucher possède un nom parfait pour faire des vannes pourries, mais sa production sur les parquets n’a fait rire personne en G League cette saison. Sous le maillot des Raptors 905, l’équipe affiliée à la franchise de Toronto, l’intérieur a compilé 27,2 points, 11,4 rebonds et 4,1 contres de moyenne, le tout à 51% de réussite au tir. Des grosses stats et plusieurs cartons au compteur, avec notamment dix matchs à au moins 30 unités dont cette explosion à 47 pions contre Oklahoma City le 12 décembre dernier. C’est ce qu’on appelle marcher sur la concurrence. Boucher a joué 28 des 50 matchs de son équipe cette saison, pour un bilan de 20-8. Sans lui ? Elle a terminé à seulement 9-13. Ce côté valuable a été récompensé par le titre de MVP de G League, qui avait déjà été remporté par un joueur des Raptors 905 l’an dernier avec Lorenzo Brown. Sauf que Boucher a aussi raflé le titre de meilleur défenseur par la même occasion. Un doublé historique car cela n’avait jamais été réalisé dans l’histoire de la ligue de développement. De plus, Chris Charcutier est devenu le premier joueur étranger à être nommé MVP de la G League, lui qui possède la double nationalité canado-lucienne. En clair, celui qui a grandi du côté de Montréal a laissé une grosse empreinte à l’âge de 26 ans, avant de se faire peut-être une place en NBA.

Parce que l’objectif ultime, il est là évidemment. Non sélectionné lors de la Draft 2017 à cause notamment d’une rupture d’un ligament du genou subie en NCAA quelques mois plus tôt, Chris Boucher est rentré par la petite porte en NBA, avec un two-way contract à Golden State. Il a ensuite évolué en G League avec les Santa Cruz Warriors, avant de revenir au Canada en juillet 2018, du côté de Toronto. Aujourd’hui, il est sous contrat avec les Raptors puisque son two-way contract signé en octobre a été transformé en contrat standard au mois de février. Boucher a fait quelques apparitions avec les Dinos cette saison puisqu’il a participé à 27 matchs au total, pour 2,9 points, 1,6 rebond et 0,8 contre en 5,1 minutes de moyenne. Avec son côté athlétique, ses longs bras et son profil de two-way player, l’ailier fort possède des vraies qualités adaptées à la NBA actuelle et surtout, il en veut. Autre qualité, il n’a pas peur de prendre sa chance, notamment du parking, lui qui a tenté 34 tirs à trois points cette saison en seulement 139 minutes. Maintenant, il va falloir prendre un peu de masse musculaire car avec 90 kilos tout mouillé, c’est un peu compliqué de s’imposer, même quand on fait 2m08. Et puis en NBA, tout va évidemment plus vite et ça demande un vrai temps d’adaptation. En tout cas, son potentiel est très intéressant et son profil assez atypique fait de lui un joueur à part.

La belle histoire de Chris Boucher continue. Celui qui a commencé le basket sur le tard après avoir bossé dans une rôtisserie poursuit sa folle ascension. Espérons que ça dure et qu’il arrive à se faire une vraie place en NBA un jour, surtout avec un nom pareil.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top