Warriors

DeMarcus Cousins ne perd pas ses bonnes habitudes : une expulsion qui signe définitivement son retour

demarcus cousins

On est sûr que se faire expulser a dû manquer à DeMarcus Cousins alors il a enfin sauté le pas.

Source Image : NBA League Pass

Dans la victoire de Golden State contre Charlotte la nuit dernière, DeMarcus Cousins s’est fait expulser au cours du second quart-temps sur un box-out non maîtrisé en pleine tête de Willy Hernangomez. Ça c’est le Boogie qu’on connaît.

On a presque eu peur. On a bien cru qu’on avait changé notre DeMarcus à tout jamais. Lui qui depuis son retour sur les parquets était resté bien calme, presque trop calme à nos yeux, s’est enfin un petit peu réveillé. Une première expulsion cette saison pour le pivot des Warriors ! Enfin première… pas vraiment puisqu’il avait réussi l’exploit de se faire sortir du match contre les Knicks pour conduite anti-sportive alors qu’il assistait au match en civil le 26 octobre dernier au Madison Square Garden. Être éjecté d’un match auquel tu ne participe pas, c’est fort et c’est très Boogie. En effet depuis le début de sa carrière, l’ancienne star des Kings en a accumulé de belles : 332 fautes commises dans la saison 2010-11, 257 la saison suivante, 118 fautes techniques en carrière et surtout déjà le deuxième joueur le plus expulsé de l’histoire de la NBA avec 15 sorties forcées derrière l’intouchable Rasheed Wallace (29 ejections). Boogie a encore du taf quand on voit que Sheed compte 373 fautes techniques en carrière dont 41 dans la même saison. Un total tout simplement inatteignable depuis la mise en place de suspensions en cas de trop gros nombre de T durant l’année. Pousser les instances à changer les règles parce qu’on écope de trop de fautes techniques, c’est du très grand art de la part du champion 2004. Ces totaux sont donc irrattrapables pour Cousins malgré tout le cœur qu’il met à l’ouvrage depuis tant d’années.

Et puis, s’il commence à s’assagir, ça ne va pas l’aider à grimper encore dans la hiérarchie. Lui qui semblait déjà plus sous contrôle en Louisiane du côté de la Nouvelle-Orléans est encore plus calme dans le groupe de Steve Kerr. Lorsqu’on est dans une équipe qui a des ambitions, ça force un tantinet à se mettre dans le rang. Après un bon gros coup de coude en pleine tête peut partir à tout moment et ça le pivot espagnol des Hornets peut en témoigner. DMC n’a finalement joué que 11 minutes hier soir pour 8 points au total mais son absence n’a pas été préjudiciable puisque les champions en titre se sont imposés 137 à 90, oui 47 points d’écart rien que ça. Une énorme raclée qui éloigne les coéquipiers de Kemba Walker des Playoffs presque définitivement. Les potes de Stephen Curry, eux, profitent de cette victoire combinée à la défaite des Nuggets contre Washington pour prendre une petite longueur d’avance sur les joueurs du Colorado dans la course au trône de l’Ouest. Il reste six rencontres aux hommes d’Oakland pour assurer cette première place et la réception de Denver lors du prochain match pourrait s’avérer décisive puisque leur calendrier par la suite est très tranquille et permettra à la troupe de Kerr de finir de se préparer tranquillement pour les joutes de fin de saison. Alors DMC, ton défi si tu l’acceptes est de ne plus ta faire expulser lors de ces six rencontres, on sait, c’est périlleux.

Cousins a fait du Cousins cette nuit contre Charlotte. Un gros coup de coude par inadvertance, un retour au vestiaire précipité et une tête d’étonnement pour couronner le tout. Tiercé gagnant quoi.


Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top