Hawks

Pluie de trois-points record à Atlanta : la prochaine fois il faudra juste les mettre dedans

briques thunder lancers trois-points

Petit concours de shoots improvisé entre les Hawks et les Bucks hier soir.

Source image : YouTube

Le spectacle qui nous a été offert à la Phillips Arena n’était pas toujours flamboyant hier soir, mais les fans de parking et de tirs longue distance ont dû prendre leur pied lors de l’affiche a priori déséquilibrée entre les Bucks et les Hawks.

Sur le papier, rien n’annonçait que la rencontre de la nuit allait se disputer à Atlanta. L’un des pires bilans de la Conférence Est qui reçoit le leader de la Ligue dans une salle généralement bien silencieuse, on a déjà connu plus sexy. Les forfaits de Giannis Antetokounmpo et Khris Middelton, les deux All-Stars du Wisconsin, enlevaient le peu de hype que l’on pouvait avoir pour ce match qui promet au moins d’être un tout petit peu plus serré que prévu. Finalement, les spectateurs en ont eu pour leur argent grâce à un finish haletant à base de changement de lead à 1,1 seconde de la fin de la période de prolongation. Mais comme face à Philadelphie il y a une semaine, c’est encore le rookie local qui a offert la victoire aux Faucons grâce à un buzzer beater acrobatique qui réveillait l’enceinte comme rarement depuis que l’équipe ne va plus en Playoffs. Une fin de soirée excitante qui sauve un record moyennement glorieux battu par les deux squads tout au long de la soirée. En effet, avec 116 tentatives à trois-points, Atlanta et Milwaukee ont battu le record d’essais combinés dans un match du parking. Champagne pour tout le monde, à moins que vous ne préfériez avoir le pourcentage d’adresse de part et d’autre.

Car tentatives ne signifie pas toujours réussite. N’est pas Stephen Curry qui veut, même pas Trae Young qui a encore du boulot avant d’arriver au niveau de son maître spirituel. Vous êtes prêts ? Alors on y va ! Avec un joli 22/61, les Hawks ont tourné à 36,1% derrière l’arc. C’est mieux que les Bucks et leur 17/55 longue distance soit 30,9% de ficelle. On est juste un peu en-dessous des moyennes des 30 franchises au global, mais c’est juste un peu plus flagrant quand on en prend autant. Ceux qui sont restés réveillés toute la nuit ont désormais l’impression d’entendre des bruits de brique en continu dans leur tête. A part John Collins, personne ne dépasse les 50% sur le plan individuel (kamoulox). On notera notamment les 2/9 du futur dauphin de Luka Doncic pour le titre de rookie de l’année ou le 1/8 d’un Vince Carter qui aurait mieux fait de continuer de dunker cette nuit. A Milwaukee aussi, le public a pu voir de sacrés snipers. Désolé Pat Connaughton mais il faut parfois savoir s’arrêter (1/7). Pourtant, l’affiche de la soirée revient à Bonzie Colson qui a largement contribué au record du jour en activant le mode arrosage automatique. Résultat final, 1/9 du centre-ville pour le rookie qui va devoir s’y prendre autrement pour convaincre ses dirigeants de lui faire confiance à l’avenir. On va commencer à croire que la Phillips Arena a quelque chose de magique. Le dernier record du nombre de tentatives à trois-points remonte au premier mars, il y a tout pile un mois, lors du WTF game contre les Bulls qui s’est terminé en quatre prolongations. Comme quoi, il se passe quand même des choses à Atlanta cette saison.

Il y avait quand même quelques indices qui pouvaient nous permettre de penser que ce record était en danger la nuit dernière. Entre les Bucks (2èmes en nombre de threes tentés et marqués) et les Hawks (3èmes au nombre d’essais et 4èmes en ce qui concerne les triples réussis) on a tout de même affaire à de vrais spécialistes à l’ère du trois-points. Dommage que les deux tiers soient justement tombés à côté hier soir.

BoxBucks

BoxHawks

Source texte : Sports Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top