Old-School

Ça s’est passé un 27 mars : la plus grosse affluence de l’histoire, 62 000 fans pour admirer Michael Jordan à Atlanta

Si on met de côté le All-Star Game 2010, le Hawks-Bulls du 27 mars 1998 a établi le record d’affluence avec 62 046 personnes dans les tribunes. Ouf !

Source image : YouTube

Si le All-Star Game 2010 reste le match NBA possédant la plus grosse affluence de l’histoire de la ligue avec plus de 100 000 personnes dans les tribunes du Cowboys Stadium, on ne parle pas vraiment d’une rencontre officielle. Quand on se focalise sur la saison régulière et les Playoffs, on découvre que le record a été établi en 1998 du côté d’Atlanta.

C’était il y a 21 ans jour pour jour. Le 27 mars 1998, à Atlanta, 62 046 personnes ont assisté au duel entre les Hawks et les Bulls. 62 046 fans pour un match de basket, c’est juste énorme ! En gros, c’est trois fois plus que l’affluence habituelle pour une rencontre NBA. Ce record a été établi au Georgia Dome d’Atlanta. En tant que drogué de la balle orange, ce nom ne vous dit peut-être rien car on parle de l’ancien stade de Foot US de la ville, où ont évolué les Falcons, la franchise NFL locale, jusqu’en 2017. Mais durant la fin des années 1990, le Georgia Dome était également la maison des Hawks, qui faisaient la transition entre leur ancienne salle, le Omni Coliseum, et la nouvelle, connue aujourd’hui sous le nom de State Farm Arena (anciennement Philips Arena). Après la saison 1997 et jusqu’en 1999, les Hawks ont effectivement joué une grande partie de leurs matchs à domicile dans ce stade couvert réservé d’abord au football américain, et une minorité au Alexander Memorial Coliseum, une petite salle de moins de 10 000 places située sur le campus de l’université de Georgia Tech. Evidemment, le Georgia Dome était utilisé pour les grands rendez-vous qui attiraient beaucoup de monde, comme par exemple le dernier match de Michael Jordan à Atlanta sous le maillot des Bulls.

Quand Michael Jordan se déplaçait en ville, c’était toujours un événement. Mais lors de la campagne 1997-1998, on sentait que la dynastie Bulls allait bientôt toucher à sa fin à cause notamment des tensions en interne, et les chances de voir MJ raccrocher les sneakers à la fin de la saison étaient élevées. Alors forcément, la venue de Jordan à Atlanta le 27 mars 1998 était un main event in the ATL. Les Hawks avaient déjà accueilli les Bulls durant le mois de novembre 1997, et s’étaient même imposés 80-78 devant presque 46 000 personnes. Sauf que pour l’Acte II, la demande du public était bien plus élevée, à tel point que le manager général des Hawks Khalil Johnson flippait un peu pour la sécurité des fans. Au final, 62 046 personnes ont donc pu assister à cette rencontre à l’intérieur du Georgia Dome. Nouveau record NBA. L’ancien datait de 1988, avec 61 983 têtes dans les travées du Pontiac Silverdome de Detroit pour un match entre les Pistons et les Celtics. Initialement, les Hawks avaient annoncé une limite de 57 000 fans mais au cours des deux jours précédant le match entre Chicago et Atlanta, plus de 8 000 billets à très faible coût (des places en carton quoi) ont été vendus afin de battre le record all-time. Pour la petite histoire, les Bulls sont repartis avec la victoire 89-74, grâce en grande partie à Michael Jordan, auteur de 34 points ce soir-là.

Le 27 mars 1998 reste donc une date historique dans l’histoire de la NBA. Ce record d’affluence devrait tenir encore longtemps, très longtemps. Et comme souvent, quand on parle de record, on retrouve le nom de Michael Jordan quelque part. 

Source : myajc.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top