Rockets

James Harden did it : 30 points minimum sur la tête des 29 autres équipes NBA cette saison, c’est fou

James Harden
Source image : NBA League Pass

On savait déjà que James Harden était en pleine saison historique au niveau offensif, mais le dernier accomplissement du barbu a de quoi pousser certains à secouer leur tête : 30 minimum, c’était le tarif pour tout le monde cette année.

Et quand on dit pour tout le monde, ce n’est pas une expression. C’est en cela que le pauvre match joué hier soir à Atlanta avait quelque chose de particulier. Bien au-delà du strip club dans lequel James a dû probablement terminer, le match face aux Hawks ce mardi était l’occasion pour le MVP en titre de réaliser ce qu’aucun homme avait pu faire par le passé. En coller 30 sur les 29 autres équipes du circuit. Atlanta, mine de rien, n’en avait pris que 28 dans la tronche il y a trois semaines, ce qui représentait un petit miracle quand on sait qu’El Barbudo tourne à 36 pions de moyenne sur la campagne en cours. Avant lui ? Un certain Michael Jordan avait déjà assommé toutes les équipes de la Ligue avec minimum 30 points, sur sa fameuse saison 1986-87. Seulement, à l’époque, il n’y avait pas tout à fait les mêmes adversaires dans la NBA. En effet, la Conférence Est était composée de 11 équipes, et la Conférence Ouest en avait 12. Jojo avait donc claqué la trentaine sur tous ses adversaires, mais en fait il s’agissait de 22 franchises différentes. Depuis l’instauration du format à 30 équipes qu’on connaît depuis plusieurs années ? Personne n’a pu faire ce que Harden vient de réaliser. C’est simple, en laissant de côté ses propres Rockets, le gaucher a garanti au moins 30 pions dans la défense des 29 autres franchises de la Ligue, avec des pointes majestueuses tout au long de l’année.

Les 61 points au Madison Square Garden, comment les oublier ? Les 43 points contre Memphis avec 27 lancers-francs tentés, comment les oublier ? Et les 44 points à Golden State avec le tir de la gagne sur la tête de tout Oakland, comment les oublier ? Chacun a eu droit à sa propre mixtape, chacun a eu droit à sa petite leçon avec le numéro 13 aux commandes. Peut-être qu’on devra attendre longtemps avant de revoir une saison offensivement aussi dingue que celle offerte aujourd’hui par le barbu. Ou bien peut-être que l’évolution du jeu, du rythme et des tirs tentés à distance ne feront que créer ce type de campagne. Que la saison prochaine, on aura un nouveau copain intouchable avec 35 pions de moyenne en dormant. Une chose est sûre, et c’est ce qui pourrait faire grincer des dents quelques habitants du côté de Milwaukee, ce dernier accomplissement ne fait que renforcer le dossier de MVP de James Harden. Encore actuellement, Giannis semble avoir un pas d’avance avec ses Bucks en tête de la NBA et un jeu ultra-spectaculaire à remettre sous les yeux des votants, mais difficile de croire que le fait d’avoir get buckets contre tous les adversaires de la NBA offrira à Harden un sacré poids dans la tête des plus puissants.

Trente, trente, trente, trente, trente. Tout ce que James Harden a eu à la bouche cette saison, c’était trente. Ne soyez donc pas énervés si vous avez pris ce tarif cette année, il était réservé à tout le monde. Oui oui, on le répète, tout le monde.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top