Wizards

Jabari Parker retourne à Chicago ce soir : l’occasion de faire un petit coucou aux Bulls et à Jim Boylen

Jabari Parker Bulls

C’est l’heure des retrouvailles.

Source image : YouTube

Une affiche Chicago – Washington n’a rien d’exceptionnelle cette année mais cette rencontre prévue la nuit prochaine sera tout de même marquée par le retour de Jabari Parker au United Center. Pour l’occasion, l’ailier des Wizards est récemment revenu sur son passage raté dans la Windy City.

Le mariage entre Jabari Parker et les Bulls a duré seulement quelques mois, un peu comme celui de Kris Humphries et Kim Kardashian. Originaire de Chicago, Jabari a signé avec la franchise de sa ville natale l’été dernier après quatre saisons du côté de Milwaukee, mais les choses ont très vite déraillé puisqu’il s’est fait transférer début février à Washington. L’un des facteurs qui a poussé Parker vers la sortie, c’est l’arrivée du coach Jim Boylen, qui a succédé à Fred Hoiberg et qui a presque immédiatement mis au placard le numéro 2 de la Draft 2014 à cause notamment de ses trous d’air en défense. Alors forcément, Jabari ne garde pas un très bon souvenir de sa relation avec Boylen. Lors d’un entretien avec l’insider des Wizards Fred Katz, qui bosse pour The Athletic, Parker s’est exprimé sur cet épisode.

« C’est au joueur de surmonter toutes ces frustrations et ce manque de relation pour être performant. J’ai dû gérer ces deux choses-là à Chicago. Je n’avais tout simplement pas la meilleure des relations avec Jim Boylen. Mais je me suis assuré de répondre présent. Il n’y a pas de, ‘Que pouvez-vous lui reprocher ?’. Quand j’ai eu ma chance, j’en ai tiré profit car je sais à quel point j’aime ce jeu. »

Aujourd’hui, dans la capitale, Jabari Parker s’est complètement relancé et possède la confiance du coach Scott Brooks, qui a donné un rôle important et de la liberté à son joueur en sortie de banc. Le jour et la nuit par rapport à son passage à Chicago.

« Ça fait du bien d’avoir un peu de soutien. Et quand je dis ça, ce n’est pas un tacle envers quelqu’un d’autre. Ma situation à Chicago, c’est du passé. Mais à présent, ça fait vraiment du bien d’avoir des gars qui croient en moi et qui savent ce que je suis capable de faire. »

Depuis son arrivée à Washington, Parker a retrouvé la pêche avec des moyennes de 14,8 points, 7,4 rebonds et 3,0 passes décisives en 27,1 minutes par match, le tout avec un superbe 56% au tir. Son mois de mars est particulièrement séduisant et il ne fait aucun doute que Jabari se sent aujourd’hui à l’aise chez les Wizards. Il est agressif, il attaque le panier, il est présent au rebond, il n’oublie pas de faire jouer les autres… tout ça, ce sont des signes qui ne trompent pas. La nuit prochaine, quand il sera de retour sur le parquet du United Center, Parker voudra forcément briller face à son ancienne équipe et son ancien entraîneur, comme durant la rencontre du 9 février dernier. Ce soir-là, lors de la victoire de Washington à Chicago, le joueur formé à Duke avait terminé avec 20 points, 5 rebonds et 6 caviars au compteur, à 9/15 au tir et avec un festival de dunks histoire de bien enfoncer le clou. Rebelote dans quelques heures ?

Jabari Parker qui retrouve les Bulls de Jim Boylen, c’est à 1h du matin et ce sera intéressant à suivre, surtout au vu des performances récentes du joueur originaire de Chicago. Si vous avez l’occasion de jeter un œil à ce match, let’s go. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top