Mavericks

Dirk Nowitzki squatte un nouveau podium all-time : 1505 matchs de saison régulière, rien que ça…!

Dirk Nowitzki
Source image : Yahoo Sports

Dans une très probable dernière saison en carrière bourrée de grands moments, Dirk Nowitzki est venu ajouter un sacré accomplissement sur sa petite liste personnelle : les matchs en NBA, il en a joué un petit paquet.

C’est aussi le genre de record que vous pouvez avoir, quand vous restez aussi longtemps dans la jungle de basket la plus dense de toute la planète. Cette saison, les hommages s’enchaînent lorsque Dirk montre sa petite tête, sourire en coin. Sans avoir annoncé sa future retraire à la façon d’un Dwyane Wade, l’Allemand est acclamé partout où il va, quelle que soit la salle, quel que soit l’adversaire. Les ovations sont évidemment là pour plusieurs raisons, la carrière, l’excellence, le shooting, 2011, la gentillesse, et tant d’autres choses, mais il y a évidemment un élément qui rassemble tout le monde : Nowitzki est là depuis perpète. On l’a vu traverser les décennies, de la fin du deuxième millénaire au début du 21ème siècle, en enchaînant avec 2010 et bientôt l’arrivée de 2020. Le type a littéralement tout traversé avec nous, de l’arrivée de l’euro à l’invention de Twitter, en passant par Usain Bolt, l’iPhone, l’écriture, le feu et très probablement l’oxygène. S’il revient dans quelques mois en NBA, ce qui paraît peu probable, Dirk pourrait traverser 4 décennies en tant que joueur… Voilà le genre de dinguerie, si Vince Carter ne s’en charge pas, que Nowitzki a dans son éventail de possibilités. Pour le moment, en tout cas, on profite du présent et donc du dernier match du numéro 41 à Orlando. Dans la défaite des siens, une de plus au sein de cette difficile fin de saison pour les Mavs, le Wunderking s’est pointé à la table de marque pour la 1505ème fois. Autant vous dire qu’ils ne sont pas nombreux à avoir dépassé les 1500 matchs. Dirk fait la bise à John Stockton et lui prend sa place, maintenant il peut s’installer confortablement car les deux copains devant lui seront tout simplement irrattrapables en cas de retraite dans un gros mois.

Couverture

Eh, pas mal la bête hein ? Surtout que cette nuit, le sniper nous a offert 15 points en 19 minutes, de quoi le rapprocher un peu plus de Wilt Chamberlain dans la liste des meilleurs scoreurs de tous les temps. Alors, certains curieux vont peut-être nous poser la question, et si ce n’est pas le cas tant pis, on aura quand même anticipé quelque chose d’intéressant. Dirk étant le troisième all-time aujourd’hui en nombre de matchs joués en saison régulière, il doit bien être dans les mêmes rangées au niveau des minutes jouées, non ? Bingo, Nowitzki est aussi 3ème all-time en minutes de match, avec 51 023 minutes en carrière, derrière Karl Malone et Kareem Abdul-Jabbar. Il est donc podium sur les deux plus gros classements de longévité, KAJ étant le seul autre joueur à pouvoir affirmer la même chose. Forcément, Robert Parish n’avait pas le même temps de jeu que les légendes citées à l’instant, et Malone en a chié en toute fin de carrière pour rester sur ses deux jambes, sans jouer le même nombre de saisons que Dirk. Du coup, qu’est-ce que tout cela veut dire ? Et bien cela veut dire qu’on a devant nous un putain de pilier dans l’histoire du basket, une fondation intouchable dans la maison de nos souvenirs NBA, un visage qui a traversé les années avec nous sans forcément qu’on y fasse quotidiennement attention. Oui, Nowitzki va s’en aller en ayant un paquet d’accomplissement dans son sac à dos, mais un tout de même sacrément balèze : le fait d’avoir tenu en NBA aussi longtemps, avec des qualités athlétiques de chèvre.

Dirk Nowitzki, troisième all-time en nombre de matchs joués, si on y ajoute la sélection nationale, les Playoffs, la pré-saison et compagnie, on ne préfère pas compter car ça doit probablement taper dans le milliard de minutes au total. Amazing.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top