Old-School

L’ancien All-Star Kenny Anderson hospitalisé à cause d’un AVC : quand les ennuis ne veulent pas vous lâcher

Kenny Anderson

Bon courage dude, sois fort.

Source image : YouTube

Kenny Anderson a donc été victime d’un AVC et est aujourd’hui hospitalisé. Retour sur la carrière d’un ancien All-Star, à qui l’on envoie toute la force dont il a besoin actuellement. Courage dude, sois fort.

Petit coup d’œil dans le rétroviseur. Kenny Anderson cartonne dès ses années lycée à Archbishop Molloy. Il y établira d’ailleurs un record de 2621 points inscrits, record tenu jusqu’en 2004. Le jeune prodige intègre ensuite l’Université de Georgia Tech en 1989 où il emmènera son équipe au Final Four du championnat NCAA, le tout en tournant à 26 points de moyenne. Après de telles prouesses, il sera finalement sélectionné en deuxième position par les Nets du New-Jersey lors de la Draft 1991, derrière un certain Larry Johnson. C’est durant la saison 1992-93 qu’il deviendra le titulaire au poste de meneur chez les Nets. Rapide, doté d’un très bon sens de la passe et d’une belle papatte gauche pour finir tout en touché, il éclabousse la ligue de tout son talent. Kenny sera même All-Star en 1994 après une superbe saison : 18,8 points à 41% au shoot dont 30% du parking, 2,8 rebonds et 9,6 caviars, hashtag plus belle saison de sa carrière. La hype autour de lui devient énorme tant Anderson fait rêver sur les parquets, et les Nets commencent logiquement à placer pas mal d’attentes en lui.

Mais malheureusement ce ne sera que le début de la fin pour le joueur puisqu’il ne parviendra jamais à dépasser ce fameux pallier atteint en 94. Il finira par quitter les Nets en 1995 direction Charlotte pendant une saison, puis à Portland, et il signera ensuite à Boston où il restera plusieurs saisons dans le Massachusetts sans pour autant retrouver jamais le niveau de son début de carrière. Merci les blessures à répétition, dues en partie à son style de jeu explosif, et Kenny sera retrouvera même sans le moindre sou en poche en 2005 alors qu’il aura accumulé… plus de 60 millions de dollars sur l’ensemble de sa carrière. Il prendra finalement sa retraite en 2006, alors qu’il évoluait en Lituanie. Tristesse. Déclin avec un grand D, deux divorces qui l’auront ruiné financièrement, sans oublier le souci d’assurer l’avenir de ses… sept enfants (c’est ça, beaucoup voyager). Kenny Anderson tentera ensuite de devenir coach dans une école juive en Floride mais son contrat ne sera pas renouvelé suite à une arrestation en 2013.

Cet AVC était finalement la dernière chose qui pouvait lui arriver. Vu son parcours, on sait que Kenny est un battant et qu’il finira par se rétablir. Les nouvelles sont plutôt rassurantes pour le moment, alors on garde un œil sur tout ça et on envoie toute la force nécessaire au garçon. Allez, courage.

Source : Yahoo Sport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top