All-Star Weekend

Flashback du Slam Dunk Contest 2018 : Donovan Mitchell sacré, le trophée finit dans la toile de Spida

La nuit prochaine, le Slam Dunk Contest 2019 se tiendra à Charlotte, l’occasion toute trouvée pour revenir sur l’édition 2018, qui avait lieu à Los Angeles et qui a vu Donovan Mitchell succéder à Glenn Robinson III. Flashback.

Après un Slam Dunk Contest 2017 décevant, ce qui n’est pas étonnant puisqu’il a succédé au légendaire SDC de 2016, les quatre participants au concours de 2018 avaient fort à faire pour redorer le blason de l’événement. Et Donovan Mitchell, Larry Nance Jr., Dennis Smith Jr. et Victor Oladipo nous auront offert un joli moment en Californie. C’est le rookie du Jazz qui ouvre le bal, avec un windmill envoyé du premier coup, en prenant appui sur une deuxième planche, lui valant la note de 48. Second candidat, le néo-All-Star d’Indiana va totalement se foirer en ratant ses trois tentatives de double pump arrière. DSJ prend le relais et relève le niveau, malgré un premier essai raté de windmill à 360°. Le meneur des Mavs (à l’époque) finit par assurer en plaçant le dunk que souhaitait réaliser Oladipo, pour décrocher un 39. Dernier joueur à passer, Nance Jr. fait d’abord le show avec une mise en scène le transformant en son papa. Dans la même tenue que Larry Nance Sr. quand il remportait le concours de 1984, l’ailier-fort de Cleveland rend hommage à son paternel avec une reproduction identique de son dunk, pour une note de 44.

Place désormais aux deuxièmes tentatives de chacun des candidats. Oladipo commence et, se sachant mal embarqué, s’amuse en prenant un masque de Black Panther que lui a filé l’acteur Chadwick Boseman, présent au Staples Center. Cela va lui porter chance puisqu’il réussit son double pump et obtient un 40. C’est ensuite au tour de Smith Jr., qui va faire le spectacle en réalisant un magnifique 360 between the legs, ce qui le gratifie évidemment du premier 50 de la soirée. Larry lui répond en plaçant une sorte de windmill à 180° en partant de derrière la planche, les jurés lui offrant un 49. Pour finir ce first round, Mitchell se met en mode Darrell Griffith, légende du Jazz et triple participant du SDC dans les années 1980. Le joueur d’Utah appelle des figurants dans le public, dont Kevin Hart, et va tout simplement leur dunker par-dessus avec une magnifique extension. Le 50 est décroché, tout comme la qualification.

La finale oppose donc Larry Nance Jr. à Donovan Mitchell. Pour sa première tentative, l’intérieur des Cavs place un windmill sur un alley-oop que lui a lancé son père, obtenant la note de 46. L’arrière du Jazz lui répond dans la foulée avec une pastille posée en remontant la balle de très bas, qui lui offre un 50 de la part des jurés. Le deuxième dunk du fiston Nance semble léger à première vue mais, en regardant le ralenti attentivement, on s’aperçoit qu’il s’est en fait servi deux fois de la planche, dont une fois quand il était en l’air. Cette prouesse lui permet de récolter un excellent 50, poussant Mitchell à faire 47 pour l’emporter. Et Spida ne va pas trembler, il sort le jersey old-school époque Raptors de Vince Carter et envoie un windmill à 360° avant d’imiter Vinsanity et de décrocher un 48. La victoire est méritée, l’impression globale laissée étant celle d’une domination sur ses adversaires. À 21 ans, le rookie devient le deuxième représentant d’Utah à triompher lors du Slam Dunk Contest après Jeremy Evans en 2012. Surtout, ce succès le lancera vers une fin de saison en boulet de canon avec, notamment, une demi-finale de Conférence pour sa franchise. Cette année, il ne défendra pas son titre et les candidats de 2019 feront tout pour lui succéder.

Qui de John Collins, Miles Bridges, Dennis Smith Jr. et Hamidou Diallo prendra la relève de Donovan Mitchell lors du concours de 2019 ? Faîtes vos jeux et, en attendant, appréciez les highlights du Slam Dunk Contest 2018.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top