Blazers

Officiel : Enes Kanter rejoint les Blazers, un peu de viande turque pour Portland

Enes Kanter
Source image : NBA League Pass

Libre de signer où bon lui semblait, Enes Kanter a trouvé sa nouvelle franchise puisque l’intérieur a annoncé son arrivée imminente chez les Blazers. Du renfort plus que bienvenu pour les gars de Portland.

Sacré Nenes. Il fallait bien qu’on lui trouve une nouvelle piaule, après avoir été libéré par les Knicks. Refaisons la story, histoire de bien comprendre le chemin parcouru par Kanter pour finalement tomber dans la raquette de Jusuf Nurkic. Initialement, le pivot se la coulait douce à New York, prenant sa player option l’été dernier pour continuer l’aventure dans Gotham. Je veux faire toute ma carrière ici, nous scandait Enes comme il l’a dit à-peu-près partout sauf à Utah. Fier de ses coéquipiers mais clairement pas de son nouveau coach, l’intéressé était gentiment calé sur le banc puis totalement sorti de la rotation, le tanking des Knicks demandant un maximum d’efforts de la part de David Fizdale. Sauf que pour Kanter, c’était beaucoup trop. Un mec bientôt agent-libre et à qui on n’offre même pas la possibilité de s’exprimer sur un terrain, paye ta torture. Ce sont donc les réseaux sociaux qui ont été utilisés par le géant pour exprimer sa frustration, le management new-yorkais actant finalement dans son sens en réalisant un buy-out. C’était le soir de la trade deadline, Enes était libre de chez libre et pouvait rejoindre n’importe quelle équipe intéressée contre quelques dollars. Après avoir bien surveillé le marché et réfléchi sur sa nouvelle destination de coeur, c’est donc Portland qui a été choisi, pour le plus grand bonheur de Damian Lillard et compagnie. Un steak de plus dans la raquette, c’est toujours le bienvenu.

Surtout que chez les Blazers, très honnêtement, ce ne sont pas les remplaçants qui brillent pas milliers. Propriétaire d’un cinq majeur deadly, la franchise de l’Oregon pensait avoir réglé quelques soucis de banc en créant une nouvelle troupe cet été, mais tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu. Et le Nik Stauskas bouillant d’octobre est aujourd’hui envoyé tel un colis UPS, un peu partout aux quatre coins de la mappe. Du coup, le management des Blazers a décidé de sortir les gros bras, en récupérant d’abord Rodney Hood et maintenant Enes Kanter. Du remplaçant de qualité pour venir renforcer l’effectif de Terry Stotts, et surtout permettre à Portland de pouvoir tenir le regard face à l’élite de l’Ouest le printemps venu. Car c’est bien de ça dont on parler avec l’arrivée du Turc. En ajoutant Kanter en sortie de banc, ce qui veut dire attaque efficace ainsi que défense poreuse, les Blazers peuvent tomber sur le gros lot. On s’en souvient du côté d’Oklahoma City, l’intégration du joueur s’était faite rapidement et sa capacité à régaler balle en main proche de l’arceau avait fait de lui un chouchou du public. Personne ne doute du fait que les habitants de Rip City vont apprécier l’énergie et l’enthousiasme de Kanter, en espérant qu’il porte chance à McCollum et ses boys au premier tour des Playoffs. Ce serait con de croiser la route d’un Jrue Holiday sauvage, même si aujourd’hui cela semble impossible.

Enes Kanter qui débarque à Portland, c’est une bonne nouvelle chez les Blazers. La défense risque d’en prendre un coup lorsqu’il sera sur le terrain, mais une option offensive sérieuse a été ajoutée à l’équipe de Damian Lillard : premiers matchs à surveiller de très près.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top