Wizards

L’aventure de Jabari Parker commence plutôt bien à Washington : le début de la renaissance ?

Jabari Parker

Quand tu sais que c’est Ernie Grunfeld qui va s’occuper de ta team option à 20 millions cet été.

Source Image : Youtube

Échangé avec Bobby Portis contre Otto Porter Jr. mercredi dernier, Jabari Parker vient de disputer ses deux premiers matchs sous le maillot des Wizards. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’ancien des Bulls a fait une meilleur impression en deux matchs que durant son passage entier à Windy City.

Enfin la délivrance est le retour au basket pour Jabari ? Après s’être flingué deux fois les ligaments croisés du genou très tôt dans sa carrière, le deuxième choix de la Draft 2014, ex-prospect du futur, avait décidé de quitter la franchise qui l’avait drafté, Milwaukee, pour retourner dans sa ville natale : Chicago. Aux Bulls, on pensait enfin pouvoir revoir le Parker qui plantait 20 points par match, en étant agressif et avec son très bon handle pour un gars de sa taille. Au lieu de ça, on a plutôt eu le droit à tous les défauts de l’ancien Dukie : un joueur incapable de fournir un effort défensif et surtout un soliste sans shoot extérieur dans une attaque de Fred Hoidberg qui n’avait pas besoin de ça pour être moche comme tout. Par conséquent, quand Jim Boylen prit la suite de Fredo, Jab s’est vu sorti de la rotation. Inutile et pourtant payé 20 millions de dollars la saison, le duo GarPax a préféré se séparer de lui et de Bobby Portis pour récupérer un autre joueur qui ne convainc pas : Otto Porter Jr., sur un poste où ils avaient des besoins et surtout pour faire de la place à Lauri Markkanen au poste 4.

Les Wizards ont donc profité de se débarrasser de l’affreux contrat d’OPJ pour récupérer celui expirant de Jabari – ils disposent d’une team option à 20 millions de dollars pour la saison prochaine alors autant dire qu’il est impossible qu’elle soit levée, à part si le dossier est dans les mains d’un GM incompétent, ce qui n’est pas le cas de D.C…. oups. En attendant, si ce move paraît plus économique qu’autre chose pour les Sorciers de la capitale, Scott Brooks va en profiter pour utiliser Parker, un bon moyen pour l’ailier-fort de se relancer et refaire monter sa côte. Pour le moment ce n’est pas mal parti, pas loin du triple-double en 23 minutes pour son premier match (7 points, 11 rebonds et 9 passes), il vient d’enchaîner en back-to-back par 20 points à 9 sur 15 au tir face à ses anciens camarades de l’Illinois. Alors vrais bons débuts et promesse de relance ou simple feu de paille pour Jabari ? Et bien on ne sait pas trop honnêtement, même s’il semble motiver à l’idée de prouver que le monde s’est trompé sur sa personne. Il reste un joueur légèrement inadapté à la NBA actuelle, d’autant plus qu’il a perdu en explosivité après ses blessures au genou. Sans shoot de loin fiable et sans défense, on voit mal le nouveau Melo s’imposer réellement dans la Grande Ligue et ce ne sont pas deux petits matchs satisfaisants aux Wizards face à Cleveland et Chicago qui vont changer la donne.

Plus une réaction d’ego qu’une véritable transformation, Jabari Parker va tout de même essayer de nous faire mentir en cette fin de saison en nous prouvant qu’il peut-être un véritable bon joueur NBA avec un gros impact sur le jeu, et c’est tout ce qu’on lui souhaite. Bonne chance grand, tu vas en avoir besoin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top