Thunder

Pour régler ses problèmes personnels, Alex Abrines quitte OKC d’un commun accord : courage grand !

Abrines

Sois fort Alex !

Source Image : NBA League Pass

Absent des terrains depuis Noël pour une maladie puis pour des raisons personnelles, Alex Abrines était revenu à la compétition il y a une dizaine de jours pour jouer deux petits matchs avec le Thunder. Depuis, il était de nouveau indisponible et nous apprenons désormais que son contrat a été résilié pour qu’il puisse se concentrer sur ses problèmes personnels.

On ne connaît pas l’exacte raison de cette décision aussi soudaine qu’inattendue, mais dans tous les cas on soutient Alex Abrines dans les difficultés qu’il rencontre et on espère que la situation va s’arranger pour lui et qu’on le reverra rapidement sur un terrain de basket. Car l’Espagnol reste un shooteur plus que correct et une réelle menace de loin qui avait, en plus de ça, montré des signes de progrès en défense durant le début de saison. Avec un peu plus de 5 points par match en moyenne à 37 % depuis le parking en carrière, l’arrière peut être un bon complément dans la rotation d’une équipe et s’il compte revenir en NBA prochainement, il devrait pouvoir retrouver une place pour compléter le banc d’une franchise. Alors que son contrat de plus de cinq millions de dollars cette saison prenait fin à l’été, l’ancien de Barcelone a préféré laisser la quasi-totalité de ce qui restait sur son contrat (soit 1,8 million de dollars) à la franchise. Un geste de gentleman que les dirigeants du Thunder ont du apprécier de la part d’un joueur qu’ils vont continuer à soutenir d’après les déclarations de Billy Donovan. La NBA, ce n’est pas que du sport, c’est aussi une famille.

Avec le départ du jeune arrière espagnol, l’équipe perd l’une de ses meilleures menaces à trois points, même s’il a galéré cette saison sous le maillot du Thunder (32,3 % de réussite de loin). A part Paul George, on pouvait même dire au début de la saison qu’Abrines était le deuxième meilleur sniper d’OKC. Il était donc considéré comme essentiel au spacing de l’équipe. Sauf que Terrance Ferguson et Jerami Grant sont en train de faire sacrément mentir une grande partie des observateurs en enfilant les banderilles. Avec Patrick Patterson et Dennis Schroder qui sont plutôt adroits cette saison aussi, il n’y a au final que Russell Westbrook qui est en difficulté avec son shoot parmi les joueurs majeurs. Au final, le besoin n’est donc pas si primordial qu’on pourrait le croire pour OKC, mais le Thunder va tout de même devoir recruter avec l’ajout probable d’un shooteur expérimenté. En effet, l’armada de Billy Donovan ne compte plus que 12 soldats, or il en faut minimum 14 après la deadline : le Thunder a encore une quinzaine de jours pour trouver deux nouveaux joueurs, via des contrats de dix jours par exemple. Le management va aussi pouvoir se pencher sur plusieurs pistes avec la vague de buy-outs que la Ligue risque de connaître durant la semaine. Si Wes Matthews et Wayne Ellington auraient été parfaits dans ce rôle, ils sont partis pour rejoindre respectivement l’Indiana et Detroit. Parmi les solutions restantes pour le GM Sam Presti, on peut citer Nick Young, Ben McLemore ou… Carmelo Anthony ? Non, on déconne pour ce dernier.

Oklahoma City va donc devoir recruter au moins deux joueurs dans les prochains temps et il faudra surveiller cela de près. Mais avant tout, on espère de tout cœur qu’Alex Abrines va réussir à régler ses problèmes. Courage.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top