Pistons

Andre Drummond fait la misère à Denver : 27 points et 12 rebonds face à Nikola Jokic, le Joker a pris cher

Andre Drummond pari

Dédé a montré à Jokic que le patron, c’était lui !

Source image : NBA League Pass

Dans le dur depuis plusieurs semaines maintenant, les Pistons se sont transformés la nuit dernière avec une large victoire contre un poids lourd de la Conférence Ouest, les Denver Nuggets. Raison principale de ce joli succès, Andre Drummond, qui a été ultra dominant malgré la présence d’un certain Nikola Jokic en face.

Tous ceux qui se sont levés ce matin et qui ont checké les résultats de la nuit sur leur téléphone ont probablement eu la même réaction. WTF, les Pistons ont vraiment battu les Nuggets 129-103 ?!? On parle bien des Pistons, l’équipe qui a perdu un avantage de 25 points face aux Clippers lors du dernier match ? On parle bien de cette franchise du Michigan qui enchaîne les résultats décevants depuis maintenant deux mois ? Oui, c’est bien de cette équipe-là qu’on parle. Mais en NBA, il y a parfois des soirs comme ça où la logique laisse place à la surprise, bonne ou mauvaise selon ses préférences. Et pour les fans de Denver, cette soirée est clairement à oublier. Malgré les absences de Jamal Murray, Gary Harris et Paul Millsap, on ne pensait pas que les Nuggets, alors premiers de l’Ouest et sur une série de six victoires consécutives, allaient se faire découper par Detroit de la sorte. Mais en face, Andre Drummond était visiblement bien décidé à faire du sale face à son adversaire du soir Nikola Jokic et c’est toute l’équipe des Pistons s’est mise au diapason. Le pivot de Motown a en effet profité de sa rencontre avec un candidat au titre de MVP pour sortir l’une de ses meilleures performances de la saison.

27 points au compteur (14 rien que dans le troisième quart-temps), record de la saison pour lui, avec 12 rebonds dont six offensifs, trois passes décisives et trois contres en prime, le tout avec un magnifique 12/14 au tir. Ah oui, on oubliait, il a réalisé tout ça en seulement trois quart-temps puisqu’il n’a même pas eu besoin de fouler le parquet dans le dernier. Tout ça pour dire que même si Drummond n’a pas été sélectionné au match des étoiles cette année, il a tout d’un All-Star quand il joue comme ça. Et ce n’est pas Nikola Jokic qui va dire le contraire, lui qui a été limité à 16 points, trois rebonds, quatre assists et trois interceptions en 26 minutes. En clair, Dédé a largement dominé son duel avec le Joker, ce qui a donc permis aux Pistons de retrouver le goût de la victoire après la défaite amère face aux Clippers samedi. Drummond n’a cependant pas été le seul à briller. Il a bien été accompagné par Blake Griffin (17 points, quatre rebonds, sept caviars) et Reggie Jackson (14 points en 22 minutes), et le banc des Pistons a fait un super taf derrière les belles performances de Stanley Johnson (21 points, sept rebonds), Langston Galloway (18 points) et Luke Kennard (14 points, quatre rebonds, quatre assists). Une grosse victoire donc pour les hommes de Dwane Casey, qui vont tenter d’enchaîner afin de se rapprocher un peu plus du top 8 de la Conférence Est. Ça tombe bien, ils vont jouer deux fois les Knicks lors des deux prochaines rencontres. L’occasion de foutre un vrai coup de pression sur le Heat, actuellement huitième.

Vu le niveau de jeu de Nikola Jokic en ce moment, il y a peu de joueurs capables de véritablement dominer le Joker des deux côtés du terrain. Mais Andre Drummond a prouvé qu’il faisait partie de ceux-là, pour le plus grand bonheur des Pistons.

pistons nuggets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top