Pelicans

Les Pelicans ne voudraient pas envoyer Anthony Davis aux Lakers : c’est parti pour le poker menteur

Anthony Davis

On espère qu’il n’est pas trop pressé de changer d’équipe.

Source : YouTube

Anthony Davis sera-t-il toujours un joueur des Pelicans après la deadline du 7 février prochain ? C’est la question que tout le monde se pose actuellement en NBA. Pour l’heure, des franchises sont évidemment intéressées mais les Pels prennent tout leur temps et ne seraient pas très chauds pour envoyer AD chez les Lakers. Alors, bluff ou pas bluff ?

Nouveau jour, nouvelle rumeur au sujet d’Anthony Davis. L’intérieur des Pelicans a réclamé son transfert en début de semaine et depuis, des dizaines de rumeurs fleurissent un peu partout sur la toile. Certaines sont plus crédibles que d’autres mais lorsque c’est Adrian Wojnarowski qui parle (ou tweete), on se tait et on écoute (ou lit). Et on y prête directement plus d’attention. Hier, l’insider d’ESPN nous expliquait que les Pelicans ne seraient pas chauds pour transférer leur All-Star aux Lakers, la franchise qui semble être la priorité du Brow.

« Les Pelicans n’ont aucune intention d’envoyer Anthony Davis aux Lakers. »

Comme prévu, New Orleans ne souhaite pas se précipiter et n’a pas envie de céder aux caprices de son franchise player en le transférant là où il le souhaite. À l’heure actuelle, les Lakers semblent être la seule équipe en mesure de satisfaire les Pelicans. En effet, les Celtics ne pourront entrer dans la danse qu’en juillet prochain tandis que les Knicks ont cru qu’il s’agissait du retraité Antonio Davis. Ainsi, les dirigeants de la Nouvelle-Orléans aimeraient certainement attendre afin de pouvoir négocier avec le plus de franchises possibles. À l’inverse, les Angelenos sont conscients de l’avantage dont ils disposent et aimeraient boucler cette histoire tant qu’ils sont en pole position sur le dossier. Mais pour cela, il va falloir lâcher pas mal de monde et pas mal de jeunes parmi Lonzo Ball, Kyle Kuzma, Brandon Ingram, Ivica Zubac ou encore Josh Hart. Mais un tel package serait-il vraiment à la hauteur de celui que peut potentiellement proposer le rival du Massachusetts ? C’est une autre paire de manches et les Pelicans doivent se poser la même question car sinon, ils auraient probablement déjà trouvé un semblant d’accord avec les Lakers. Toutefois, pour qu’un échange puisse se faire, il faudrait déjà que le manager général des Pels Dell Demps veuille bien décrocher son téléphone. Ce qu’il n’aurait pas fait jusqu’à présent. Plus le temps passe et plus il semble jouer en défaveur des Lakers.

Le poker menteur ne fait que débuter. Anthony Davis souhaite s’en aller, les Lakers le veulent et ont de quoi satisfaire les Pelicans. Sauf que ces derniers ne souhaitent pas se soumettre aux exigences du Brow et veulent prendre tout leur temps car l’été prochain, ils pourront négocier avec plus d’équipes. Une chose est sûre, les Celtics ont dû se frotter les mains en apprenant la nouvelle et il semble de plus en plus improbable de voir l’intérieur de NOLA être échangé avant l’été 2019.

Sources texte : Bleacher Report, Silver Screen & Roll

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top