Lakers

Les Sixers gâchent la soirée record de Brandon Ingram : 36 points pour le coton-tige, mais nouvelle défaite pour les Lakers

C’est ce Brandon Ingram que les Lakers imaginaient quand ils l’ont sélectionné avec le deuxième choix de la Draft 2016.

Source image : NBA League Pass

Alors que LeBron James devrait bientôt rechausser les baskets, les Lakers ont subi un nouveau revers la nuit dernière face aux Sixers au Staples Center, et ce malgré la superbe performance de Brandon Ingram, auteur de son record en carrière au scoring.

Avec les absences de LeBron James, Kyle Kuzma et Lonzo Ball, on ne donnait pas cher de la peau des Lakers face à un poids lourd de la Conférence Est comme les Sixers. Trop de joueurs importants à l’infirmerie côté Los Angeles, trop de talent côté Philly, qui pouvait compter en plus sur le retour de Jimmy Butler après trois matchs d’absence. Et la logique a été respectée puisque Joel Embiid et ses copains se sont imposés sans trop galérer 121-105. Rien de choquant donc, même si cette défaite éloigne encore un peu plus les Angelenos de la huitième et dernière place qualificative pour les Playoffs (deux matchs de retard sur les Clippers, avec un bilan de 26 victoires pour 25 défaites). On pourrait donc tout simplement passer à autre chose et attendre que LeBron et les autres reviennent pour vraiment s’attarder sur les Lakers. Cependant, une performance a particulièrement retenu notre attention la nuit dernière dans la Cité des Anges. Brandon Ingram, l’un des seuls rescapés parmi les joueurs majeurs de l’équipe californienne, a réalisé l’un de ses meilleurs matchs en carrière. Souvent critiqué cette saison pour son incapacité à franchir un palier, le gamin de 21 ans a fermé quelques bouches face aux Sixers. En effet, alors qu’il était déjà sur une bonne dynamique avec trois prestations à au moins 20 points lors de ses quatre dernières sorties, Ingram a carrément explosé hier soir en réalisant un véritable carton.

36 points, 5 rebonds, 5 passes décisives, à 16/20 au shoot et 4/5 aux lancers francs. Propre, très propre de la part du produit de Duke, qui n’avait jamais autant scoré dans un match NBA. Sur demi-terrain comme en transition, il a fait très mal, et ce n’est pas Corey Brewer qui va dire le contraire. Il s’est montré agressif, presque possédé par moment, un visage que l’on aimerait voir plus souvent chez BI. Son jeu mi-distance a fait des ravages, lui qui n’a pas tenté le moindre tir du parking, ce qui est quand même rare dans la NBA actuelle pour un extérieur. De plus, il a montré des choses intéressantes sans ballon. On le sait, l’ami Brandon a beaucoup besoin de la gonfle pour peser sur le jeu, que ce soit en tant que scoreur ou playmaker, mais il a réalisé quelques belles séquences off the ball la nuit dernière avec plusieurs paniers sur des caviars de Rajon Rondo. Et ça, c’est encourageant pour la suite. Sans LeBron, Kuz et Lonzo, Ingram possède forcément plus de responsabilités offensives et il profite de cette opportunité pour faire mentir les impatients qui le critiquent. Sur les cinq derniers matchs, il tourne quand même à 23,2 points de moyenne, avec 4,6 rebonds et 3,4 assists en plus, et surtout des pourcentages au tir à rendre jaloux Russell Westbrook : 47 paniers sur ses 73 derniers shoots, soit un taux de réussite de 64,4 %. Impressionnant ! Grâce à sa taille et son profil longiligne, il possède souvent un avantage sur son adversaire direct et il l’utilise très bien pour être efficace au maximum. Il connaît ses spots, il est à l’aise à mi-distance et dangereux quand il s’agit de conclure près du cercle. Pourvu que ça dure !

Et si toutes ces blessures permettaient à Brandon Ingram de franchir un cap ? On peut légitimement se poser la question aujourd’hui au vu des dernières perfs de BI. C’est évidemment à confirmer sur la durée mais ce qui est sûr, c’est que sa cote est en train de monter à quelques jours de la trade deadline.

1 Comment

1 Comment

  1. Patrick

    30 janvier 2019 à 11 h 31 min at 11 h 31 min

    C’est moi ou les sixers cette année est l’equipe qui a subit le plus de season et career high ? on dirait que chaque fois qu’une equipe les croise un joueur sort son match de l’annéE

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top